Chambre des mises Bruxelles - Un escroc anglais qui avait renversé des policiers français pourra être remis à la France

(Belga) Le ressortissant britannique âgé de 51 ans, qui a été interpellé en Belgique le 2 septembre dernier, pourra être remis à la France, a décidé jeudi la chambre des mises en accusation de Bruxelles. Paris avait émis un mandat d'arrêt européen à l'encontre de l'homme suspecté d'avoir renversé deux policiers en France.

Chambre des mises Bruxelles - Un escroc anglais qui avait renversé des policiers français pourra être remis à la France

Robert Hendy-Freegard, 51 ans, apparaît dans le documentaire de la plateforme Netflix intitulé "The puppet master: leçons de manipulation", qui montre comment il s'est fait passer pour un agent des services secrets britanniques MI5 et a extorqué un million de livres sterling à ses victimes. Il faisait notamment croire à des femmes que leur vie était en danger parce qu'elles étaient la cible du groupe terroriste IRA. Elles devaient vivre à des adresses "cachées", où elles étaient totalement dépendantes de lui, pour qu'il puisse les protéger. En 2002, l'homme a été arrêté par le FBI américain et la police britannique, après quoi il a été condamné à la prison à perpétuité en 2005. En appel, la peine a finalement été ramenée à neuf ans de prison. Après sa libération, Robert Hendy-Freegard est parti vivre avec une nouvelle compagne en France, où il élevait des chiens. Le 25 août dernier, les gendarmes se sont rendus à son domicile dans le petit village de Vidaillat (Creuse) pour contrôler son élevage. Le quinquagénaire est arrivé sur les lieux en voiture peu après leur arrivée. Lorsqu'ils lui ont demandé ses papiers, il a appuyé sur l'accélérateur et renversé deux agents. Une semaine plus tard, le 2 septembre, sa voiture a été repérée par la police routière fédérale en Flandre orientale. Il a finalement été piégé et arrêté à Grand-Bigard. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.