Sortie du nucléaire - L'action en justice pour le redémarrage de Doel 3 sera plaidée en mars voire avril 2023

(Belga) Le tribunal de première instance francophone de Bruxelles a fixé, jeudi, un calendrier d'échange de conclusions dans une affaire introduite par le mouvement citoyen 100TWh contre le démantèlement des réacteurs nucléaires Doel 3 et Tihange 2. Deux audiences de plaidoiries seront ensuite fixées dans le courant du mois de mars ou d'avril prochain.

Le tribunal a fixé le dépôt des conclusions de l'État belge, d'Engie, d'Elia et de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) au 20 décembre et le dépôt de celles de 100TWh au 23 janvier. Il a également mentionné la date du 1er mars pour le dépôt de conclusions additionnelles. Les plaidoiries seront ensuite fixées, pour deux audiences, entre mi-mars et mi-avril prochains. "Comme les plaidoiries interviendront assez tard, nous avons décidé d'écrire à l'État belge et à Engie en leur précisant bien que tout acte irréversible qui serait pris avant le jugement le sera sous leur propre responsabilité", a commenté Henri Marenne, porte-parole de 100TWh, "en particulier si cela devait empêcher un redémarrage de Doel 3 ou Tihange 2". 100TWh, un mouvement soutenu par une vingtaine de citoyens, a lancé, le 16 septembre dernier, une action en justice afin de démontrer que les calculs, sur lesquels se base le gouvernement, pour évaluer la sécurité d'approvisionnement en électricité en Belgique sont beaucoup trop optimistes et que la centrale nucléaire de Doel 3 est essentielle pour assurer ce ravitaillement. Le mouvement 100TWh demande dès lors aux autorités de revoir le calendrier de sortie du nucléaire et de reprendre au plus vite l'exploitation des centrales qui doivent être mises à l'arrêt cet hiver, à savoir Doel 3 et Tihange 2. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.