Washington ordonne le départ de son personnel non essentiel de la capitale du Nigeria

(Belga) Les Etats-Unis ont ordonné jeudi le départ du personnel diplomatique non essentiel et de leurs familles d'Abuja, la capitale du Nigeria, à cause du "risque accru d'attaques terroristes", selon un communiqué du département d'Etat.

Mardi, Washington avait déjà autorisé ces personnes à quitter la ville si elles le souhaitaient. Plusieurs ambassades occidentales, dont celle des Etats-Unis, ont par ailleurs récemment recommandé à leurs ressortissants de limiter leurs déplacements dans le pays. Les habitants d'Abuja et ses alentours, notamment les diplomates occidentaux, sont de plus en plus préoccupés par l'insécurité à la suite d'une évasion massive en juillet à la prison de Kuje, dans la banlieue d'Abuja. Plus de 400 détenus s'étaient alors échappés, notamment des dizaines de jihadistes présumés. La police et l'armée avaient annoncé avoir renforcé les mesures de sécurité dans et autour de la capitale mais Abuja est entourée de zones montagneuses et boisées qui sont difficiles à sécuriser. A la suite des multiples avertissements occidentaux, les autorités du Nigeria avaient assuré que "toutes les précautions nécessaires avaient été prises". Les jihadistes attaquent généralement dans les régions du nord-est du Nigeria, éloignées de la capitale fédérale, mais des cellules islamistes existent dans d'autres régions du pays. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.