F1 - GP du Mexique - Russell domine des essais insignifiants à Mexico

(Belga) Lors d'un vendredi marqué par les sanctions infligées à Red Bull pour avoir dépassé le plafond budgétaire 2021, George Russell (Mercedes) a dominé des essais libres du Grand Prix de Mexico peu significatifs car dédiés à tester les pneus des F1 de 2023.

Il est rare cette saison de voir Mercedes en tête. Et quand l'écurie auparavant dominante y parvient, ce n'est pas forcément révélateur de son niveau de forme, comme vendredi sur l'Autodromo Hermanos Rodriguez de Mexico. C'est bien sa recrue britannique Russell qui a pris le meilleur temps (1:19.970) à l'issue de la journée. Mais, comme ses poursuivants Yuki Tsunoda et Estaban Ocon, 2e et 3e temps de la 2e séance, il a pu utiliser des pneus de 2022 quand les autres pilotes devaient recourir à des pneus prototypes de 2023. Cette session allongée d'une heure et demi (contre une heure normalement) était en effet une préparation pour le fournisseur Pirelli avant la saison prochaine. Russell, Tsunoda comme Ocon ont pu s'armer de gommes actuelles pour s'entraîner avant le GP de dimanche, car ils avaient laissé leur monoplace à des pilotes réservistes lors de la première séance plus tôt vendredi. Derrière, c'est Lewis Hamilton, dans une Mercedes également, qui a pris la 4e place, talonné par les Red Bull du héros local Sergio Pérez, adulé dans les tribunes du bouillant "stadium", et du double champion du monde Max Verstappen. Charles Leclerc, 7e temps, s'est lui surtout fait remarquer pour être parti à la faute. Dans un virage à gauche, le Monégasque de Ferrari a perdu le contrôle de sa monoplace, partie en tête-à-queue avant de percuter par l'arrière les barrières. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.