Avortement, esclavage, champignons: les autres votes des Américains mardi

<p>Un panneau appelant à voter aux élections de mi-mandat, le 1er novembre 2022 à Las Vegas, dans le Nevada</p>

Mardi, les Américains sont appelés aux urnes pour élire sénateurs, représentants et gouverneurs, mais aussi pour trancher par référendum des questions variées, allant du port d'arme aux champignons hallucinogènes, en passant par l'avortement ou les paris sportifs. Tour d'horizon.

- Avortement

L'IVG est un sujet récurrent de ces référendums, mais l'année 2022 est forcément particulière. La Cour suprême a dynamité en juin le droit fédéral à l'avortement, laissant la main aux Etats, qui, pour beaucoup, l'ont interdit.

Six référendums liés à l'avortement sont organisés cette année, un record, selon le site Ballotpedia. L'un d'entre eux a déjà eu lieu: en août, le Kansas a conforté l'accès à l'IVG.

<p>Cartogramme des Etats américains, indiquant ceux où l'avortement a été interdit ou fortement restreint après la révocation de l'arrêt Roe v. Wade de 1973 par la Cour suprême, selon un groupe de recherche favorable à l'avortement</p>

En Californie, dans le Michigan et dans le Vermont, les mesures proposées permettraient d'inscrire le droit à l'avortement dans la Constitution de l'Etat.

A l'inverse, dans le Kentucky, l'initiative a pour but de préciser qu'il n'est pas protégé par ce texte.

Enfin, le Montana décidera si un foetus "né vivant" doit être légalement considéré comme une personne "quel que soit son stade de développement" et doit recevoir des soins médicaux pour le sauver y compris "après une tentative d'avortement", une mesure très critiquée par les professionnels de santé.

- Esclavage

De façon plus inattendue, la question de l'esclavage sera aussi sur les bulletins de vote en novembre.

Plus de 150 ans après son abolition avec le 13e amendement, les électeurs de cinq Etats donneront leur avis sur une exception encore en vigueur: le travail forcé des prisonniers.

L'Alabama, la Louisiane, l'Oregon, le Tennessee et le Vermont - pourtant le premier à avoir aboli l'esclavage en 1777 - voteront pour interdire "l'esclavage" ou la "servitude imposée" en punition de crimes ou pour le paiement de dettes et d'amendes.

Depuis 2018, trois Etats ont interdit le travail forcé des prisonniers, mais une vingtaine l'autorisent encore. Les militants espèrent, à terme, modifier le 13e amendement afin de supprimer entièrement cette possibilité.

- Drogues

Dix-neuf des 50 Etats américains, ainsi que la capitale Washington, ont déjà légalisé l'usage du cannabis à titre récréatif pour les adultes, et le mouvement pour sa dépénalisation a le vent en poupe.

<p>Dix-neuf des 50 Etats américains, ainsi que la capitale Washington, ont déjà légalisé l'usage du cannabis à titre récréatif pour les adultes</p>

En novembre, cinq nouveaux Etats se prononceront sur la question. Parmi eux, quatre sont conservateurs, prouvant que le débat dépasse les lignes partisanes.

L'Arkansas, le Maryland, le Missouri, le Dakota du Nord et du Sud voteront sur la légalisation de son usage à titre récréatif, et l'autorisation de sa détention en quantité limitée.

Le Colorado veut aller plus loin: une proposition dépénaliserait l'usage et la possession de certains champignons hallucinogènes et d'autres substances psychotropes, en les qualifiant de "médicaments naturels".

- Vote et élections

L'accès au vote et les modalités de scrutin sont devenus des questions brûlantes aux Etats-Unis.

L'une des mesures les plus controversées sera discutée dans l'Arizona. Pour "éviter toute fraude potentielle", des élus républicains veulent imposer un document d'identité comportant une photo et compliquer le vote par correspondance. Une règle qui dissuaderait certaines minorités penchant du côté des démocrates, assurent ces derniers.

Le Nebraska pourrait aussi durcir les conditions d'identification pour voter. Le Michigan et le Connecticut se prononceront sur le vote anticipé, tandis que dans le Nevada, le système de primaires pourrait être modifié.

Dans le Tennessee, une mesure supprimerait l'inéligibilité des responsables religieux aux assemblées locales - qui n'est plus en vigueur, mais reste inscrite dans la Constitution de l'Etat.

Et dans l'Arkansas et l'Arizona, les votants s'exprimeront sur des référendums visant à... limiter les référendums.

- Paris sportifs

En Californie, le milieu des paris sportifs - jusqu'ici très limité - pourrait évoluer.

Une proposition vise à légaliser ces jeux en présence physique, notamment dans les casinos situés dans les réserves amérindiennes et les hippodromes, l'autre les autoriserait en ligne.

Les enjeux financiers sont immenses pour cette industrie notoirement lucrative, et les soutiens de chacune de ces propositions s'opposent farouchement. Environ 500 millions de dollars ont été dépensés pour les campagnes, bien plus que pour les autres référendums.

- Armes

L'Iowa et l'Oregon s'attaquent au sujet sensible du port d'arme, mais dans des sens contraires.

Le premier veut inscrire ce droit dans sa Constitution, pour mieux le protéger.

Le deuxième veut imposer des permis pour acheter une arme et interdire les chargeurs de plus de 10 cartouches.

- Climat

Le climat, grand absent de la politique américaine, n'est pas non plus au premier rang des référendums.

Quelques mesures font exception, comme celle qui, en Californie, prévoit de taxer les plus riches pour financer la transition vers les véhicules électriques.

© 2022 AFP Internet. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP Internet. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP Internet.