De Bleeker veut mobiliser des robots numériques face aux escrocs en ligne

(Belga) La secrétaire d'État en charge de la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker (Open VLD), a décidé de dégager un million d'euros pour mobiliser de l'intelligence artificielle dans la lutte contre les escrocs sur internet.

De Bleeker veut mobiliser des robots numériques face aux escrocs en ligne

Des robots numériques devraient ainsi prochainement permettre de pister et constater plus facilement toute infraction en ligne, a-t-elle expliqué dans une interview au journal flamand De Zondag. La proportion de Belges faisant régulièrement des achats en ligne est passé de 30% en 2010 à 66% en 2021, ce qui a entraîné parallèlement une explosion du nombre de plaintes introduites pour fraude et autres infractions économiques en ligne. Les services d'inspection qui font la chasse à ces cyber-escrocs doivent aujourd'hui traiter les plaintes et vérifier les sites par des moyens humains. Mais en continuant à agir de la sorte, il sera impossible de gagner cette guerre un jour, selon Mme De Bleeker. C'est pourquoi celle-ci propose de recourir désormais à l'intelligence artificielle pour venir soutenir les chasseurs d'arnaques en ligne. Objectif: développer des logiciels qui pourraient assurer les tâches répétitives et administratives réalisées aujourd'hui par des agents humains. Ces robots pourraient ainsi de manière autonome rechercher les webshops frauduleux, les plateformes d'investissement et autres sites d'hameçonnage (phishing), mais aussi vérifier le respect par tous les sites marchands des règles concernant les soldes, les indications de prix ou encore la présence des mentions obligatoires. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.