Etats-Unis: saisie de bitcoins volés sur Silk Road et un temps valorisés 3,4 mds USD

(Belga) Les autorités américaines ont annoncé lundi avoir saisi des bitcoins volés sur le site de vente en ligne de drogue Silk Road il y a dix ans, qui valaient 3,4 milliards de dollars au moment de leur confiscation en novembre 2021.

James Zhong, 32 ans, a plaidé coupable vendredi d'avoir, en septembre 2012, dérobé plus de 50.000 bitcoins, détaille le parquet de New York dans un communiqué. Les devises virtuelles ont été récupérées lors d'une perquisition chez M. Zhong, dans l'Etat de Géorgie, en novembre 2021. Elles étaient stockées sur des appareils cachés dans un coffre-fort lui-même dissimulé sous un plancher et sur un ordinateur à carte unique camouflé dans une boite en métal à pop-corn sous des couvertures dans un placard de salle de bains. Selon les services du procureur, M. Zhong a dupé Silk Road en 2012 en créant neuf comptes différents et en effectuant rapidement environ 140 transactions afin d'inciter le système du site à lui verser environ 50.000 bitcoins, à leur tour rapidement transférés vers d'autres adresses. M. Zhong risque 20 ans d'emprisonnement. Sa sentence sera fixée en février. Le site Silk Road avait été créé en janvier 2011 et a servi à vendre de nombreux biens illégaux, dont 200 millions de dollars de drogues dans le monde entier, avant d'être fermé par le FBI en octobre 2013. Son créateur, Ross Ulbricht, a été condamné en 2015 à la prison à vie. C'est la deuxième saisie de bitcoins la plus importante réalisée par le ministère américain de la Justice après les 94.000 bitcoins estimés à 3,6 milliards de dollars récupérés auprès d'un couple de new-yorkais lors du piratage de la plateforme d'échanges virtuels Bitfinex en 2016. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.