L'obus désamorcé à la gare de Gand-Saint-Pierre, le trafic ferroviaire a pu reprendre

(Belga) Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (Sedee) de l'Armée a pu désamorcer la bombe datant de la guerre qui avait été mise au jour en gare de Gand-Saint-Pierre dans la nuit de lundi à mardi lors de travaux d'excavation.

La circulation des trains a dès lors pu reprendre vers 5h50, a indiqué le gestionnaire du réseau ferroviaire, Infrabel. Le trafic risque toutefois de connaître encore quelques retards lors de l'heure de pointe matinale. La SNCB conseille dès lors aux voyageurs de vérifier leur itinéraire via l'application mobile ou le site internet de la société et d'être attentifs aux annonces en gare. L'engin explosif mis au jour était situé à 300 mètres des quais de la gare de Gand-Saint-Pierre, côté Bruxelles. La découverte de l'obus a entraîné la suppression de plusieurs trains et la mise en service de bus de remplacement. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.