Disney+ gagne des abonnés mais creuse ses pertes

(Belga) Disney+ continue de croître à toute vitesse, défiant d'autres plateformes de divertissement qui patinent, mais le service de streaming du royaume enchanté va devoir réduire ses coûts s'il veut devenir rentable.

Disney+ gagne des abonnés mais creuse ses pertes

Disney+ compte désormais 164,2 millions d'abonnés, une progression de 12 millions par rapport à la fin juin, bien plus que n'en attendait le marché, d'après un communiqué de résultats trimestriel publié mardi. Mais les plateformes de streaming du groupe californien (Disney+, ESPN+ et Hulu) ont plus que doublé leurs pertes opérationnelles sur un an, à 1,47 milliard de dollars pour la période de juillet à septembre. Le groupe californien a assuré que ses pertes avaient atteint leur "pire" niveau. "Elles vont commencer à diminuer pendant le trimestre en cours", a promis Bob Chapek, le patron de la société, lors de la conférence téléphonique aux analystes. Il a de nouveau assuré que Disney+ parviendrait à la rentabilité en 2024. La plateforme va lancer le 8 décembre un nouvel abonnement avec publicité, pour 7,99 dollars par mois, tandis que son abonnement de base sans publicité passe à 10,99 dollars, aux États-Unis. Comme son concurrent Netflix, qui met en service ce mois-ci une formule similaire, Disney+ espère ainsi attirer encore plus de spectateurs mais aussi diversifier leurs sources de revenus. Bob Chapek a en outre évoqué à demi-mot des coupes budgétaires, notamment dans les dépenses de marketing, et la possibilité de relever encore les prix. Pour le trimestre en cours, Disney+ peut compter sur le film Hocus Pocus 2, sorti le 30 septembre - "la première la plus visionnée de l'histoire" de la plateforme, a indiqué Bob Chapek - et Andor, une série télévisée ancrée dans le très populaire univers de Star Wars. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.