La Chambre adopte une résolution contre les agressions sexuelles dans le train

(Belga) La Chambre a adopté jeudi à l'unanimité une proposition de résolution d'Ecolo-Groen concernant la lutte contre les intimidations et les agressions sexuelles dans le train.

Ce texte amène des propositions concrètes pour renforcer la sécurité des travailleurs et des voyageurs sur le rail, telles que des campagnes permanentes interfédérales dans les transports en commun pour dissuader les comportements violents et harcelants, avec des informations à l'attention des victimes et témoins ; l'organisation de marches exploratoires avec les associations de voyageurs dans les gares et leurs environs ; un rapportage plus systématique des faits de violence et de harcèlement par la SNCB et des possibilités élargies de témoignages car une bonne connaissance des réalités du terrain permet d'affiner les politiques de suivi ; des procédures simplifiées pour rapporter les incidents pour les travailleurs avec un soutien renforcé après des situations d'agression ou harcèlement ; un baromètre des politiques de diversité: un environnement mixte et inclusif est plus propice pour combattre les phénomènes de harcèlement sexiste et de violences sexuelles et, enfin, une meilleure collaboration entre Securail et la Police des chemins de fer". "Je me réjouis du large soutien apporté à ce texte construit avec les représentants des travailleurs du rail et enrichi par les avis de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes et de la Secrétaire d'État Sarah Schlitz", a commenté le député Nicolas Parent (Ecolo), co-auteur du texte avec Kim Buyst (Groen). "Une femme sur trois n'ose pas prendre les transports en commun. Renforcer la sécurité sur le rail et dans les gares est donc essentiel pour rendre la mobilité ferroviaire accessible et attractive pour toutes et tous." (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.