Mondial 2022 - L'entraîneur de l'Iran, Carlos Queiroz, s'en prend à certains de ses supporters

(Belga) L'entraîneur de l'Iran, Carlos Queiroz a critiqué la réaction de certains supporters qui ont sifflé l'hymne national avant la rencontre du groupe B de la Coupe du monde perdue 6-2 lundi après-midi contre l'Angleterre. "Les fans qui ne sont pas prêts à supporter l'équipe n'ont qu'à rester chez eux", a-t-il lancé en conférence de presse d'après-match.

Mondial 2022 - L'entraîneur de l'Iran, Carlos Queiroz, s'en prend à certains de ses supporters

"Tout le monde sait que les circonstances actuelles ne sont pas les meilleures pour mes joueurs. Je suis vraiment fier d'eux. Fier de la manière dont ils se sont comportés et de la manière dont ils se sont battus lors de la rencontre. Marquer à deux reprises et frapper la barre transversale contre l'Angleterre dans de telles circonstances, ce n'est pas facile", a réagi le technicien portugais. Les joueurs avaient refusé de chanter leur hymne national de soutien aux victimes des manifestations durement réprimées dans leur pays. Dans les tribunes, outre les huées des supporters, on pouvait apercevoir des banderoles avec des messages promulguant le droit des femmes. Pour Carlos Queiroz les sifflets qui ont accompagné l'hymne national n'étaient pas du tout les bienvenus. "Les joueurs n'ont qu'un seul rêve, jouer pour leur pays, pour le peuple. En 2014 et en 2018 nous avons reçu énormément de soutien de la part de nos supporters. Alors quand vous voyez ce qui s'est passé aujourd'hui, pourquoi viennent-ils ici pour être contre l'équipe? Nous n'en avons pas besoin. Les fans qui ne sont pas prêts à supporter l'équipe doivent rester chez eux", a conclu Carlos Queiroz. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.