Groen dénonce une décision "illégale et totalement inacceptable"

(Belga) Les écologistes flamands de Groen, dans la majorité au Fédéral, ont dénoncé mardi la décision de ne plus offrir de places d'accueil aux mineurs étrangers non-accompagnes (MENA) suite à la décision du service des Tutelles, rattaché au SPF Justice, de ne plus les soumettre à des tests osseux afin de déterminer s'ils ont ou pas 18 ans.

Groen dénonce une décision "illégale et totalement inacceptable"

Dans un communiqué, la députée Eva Platteau, parle d'une décision "illégale et totalement inacceptable", appelant la secrétaire d'Etat Nicole de Moor (CD&V) à concrétiser "urgemment" les places d'accueil promises. Face à l'arrivée de nouveaux demandeurs ces derniers mois et les problèmes de personnel, les centres d'accueil de Fedasil sont complets. Ceux-ci concentrent dès lors leurs efforts sur les demandeurs les plus vulnérables. Les MENA font partie de ces personnes jugées vulnérables. Pour confirmer qu'il s'agit bien de mineurs d'âge, ceux-ci sont normalement soumis à un test osseux par l'administration. Mais celle-ci juge l'opération peu prudente d'un point de vue médical, les jeunes étant trop malades et trop fatigués. Problème: sans examen médical, pas d'hébergement possible. "Toute personne a droit à un accueil, indépendamment de son âge", insiste Eva Platteau. Pour la députée, c'est le manque de places d'accueil le problème, et Nicole de Moor doit y trouver une solution, insiste-t-elle. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.