Kosovo: accord mettant fin à une querelle sur des plaques minéralogiques

(Belga) Le Kosovo et la Serbie ont convenu mercredi des mesures à prendre pour apaiser les tensions sur les plaques minéralogiques, a annoncé le chef de la diplomatie de l'Union européenne Joseph Borell.

"Je suis ravi d'annoncer que les négociateurs (kosovar et serbe, NDLR) ont convenu, sous l'égide de l'UE, des mesures pour éviter une nouvelle escalade", a tweeté Joseph Borell. La Serbie et le Kosovo vont se pencher désormais sur la proposition de l'UE concernant les moyens de normaliser leurs relations, a-t-il précisé. Le différend concerne quelque 10.000 membres de la minorité serbe du Kosovo dont les véhicules sont munis de plaques émises par la Serbie. Le Premier ministre kosovar Albin Kurti a décrété qu'elles devaient être remplacées par étapes d'ici à avril par des plaques de la République du Kosovo et entendait imposer des amendes de 150 euros aux contrevenants. Soumis à d'intenses pressions internationales et accusé par l'UE d'être responsable du blocage, Albin Kurti a annoncé dans la nuit de lundi à mardi avoir reporté de 48 heures à la demande de Washington cette décision. "La Serbie va cesser de délivrer des plaques d'immatriculation serbes portant des dénominations de villes kosovares et le Kosovo va cesser toute activité pour les remplacer", a ajouté Joseph Borrell, précisant qu'il inviterait "dans les prochains jours les deux parties pour examiner les pas à venir". L'accord intervient après l'échec des négociations de lundi entre le président serbe Aleksandar Vucic et M. Kurti. Mercredi après-midi, plusieurs centaines de femmes serbes ont manifesté à Mitrovica, ville ethniquement divisée du nord du Kosovo, pour dénoncer les décisions du gouvernement de Pristina, notamment sur les plaques minéralogiques, vues comme une "ghettoïsation" de la minorité serbe. (Belga)

© 2022 Belga Newsbriefing. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga Newsbriefing. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga Newsbriefing.