La France compte les communautés juive et musulmane les plus importantes d'Europe

placeholder

La France, où une épicerie casher a été attaquée vendredi à Paris par un homme soupçonné d'être un islamiste radical, compte les communautés juive et musulmane les plus importantes d'Europe.

Forte de 500.000 à 600.000 membres, la communauté juive est également la troisième au monde, derrière Israël et les États-Unis. Les fidèles musulmans sont, selon les estimations, de 3,5 à 5 millions.

LA COMMUNAUTE JUIVE

- On compte en France plus de 500 synagogues et oratoires, selon le Consistoire central, instance de représentation religieuse créée en 1808 par Napoléon Ier, qui élit le grand rabbin de France. Le judaïsme est surtout présent en région parisienne, ainsi que dans le nord-est, le sud-ouest et le sud-est du pays.

Avant la Seconde Guerre mondiale, on estimait à 300.000 le nombre de juifs vivant en France. Pendant le conflit, 76.000 juifs d'entre eux ont été déportés de France par les nazis, avec le concours de l'administration du régime de Vichy.

Mais à partir de 1945, l'immigration juive reprend. Entre 1955 et 1965, on assiste à l'arrivée des juifs d'Afrique du Nord à la suite de la décolonisation de la Tunisie, du Maroc et de l'Algérie.

Plus de 7.000 juifs de France ont émigré en Israël en 2014, soit plus du double de l'année précédente, selon l'Agence juive en France, alors que l'on constate une augmentation des actes antisémites dans le pays.

D'après l'organisation, c'est la première fois que les juifs de France fournissent le plus gros contingent mondial de l'alyah, terme hébreu qui désigne l'émigration vers Israël. Ce flux devrait se poursuivre en 2015, selon l'agence, qui prévoit l'arrivée de plus de 10.000 nouveaux immigrants de France.

LA COMMUNAUTE MUSULMANE

- Les Algériens, de nationalité ou d'origine, constituent le contingent le plus important et le plus ancien des fidèles musulmans en France, avec selon les estimations, plus de 1,5 million de personnes.

Ils devancent les Marocains, plus d'un million, les Tunisiens, quelque 400.000, les Africains subsahariens (du Sénégal et du Mali principalement), plusieurs centaines de milliers, les Turcs et les musulmans d'Asie.

Le pays compte entre 2.300 et 3.000 mosquées et salles de prière. Le plus ancien (1922) lieu de culte musulman est la grande mosquée de Paris édifiée en hommage aux musulmans ayant combattu pour la France lors de la Première Guerre mondiale.

Les musulmans de France sont représentés depuis 2003 par un organisme à caractère religieux, le Conseil français du culte musulman (CFCM), qui regroupe plusieurs grandes fédérations, souvent liées à des pays d'émigration (Algérie, Maroc et Turquie).

Le CFCM a été crée par l'ancien président Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, pour organiser la représentation de la communauté et permettre aux autorités de disposer d'un interlocuteur. Il est cependant affaibli de manière récurrente par des querelles internes et la concurrence d'organisations non membres.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP