Cimetière juif profané: le "mobile antisémite" apparaît clairement

placeholder

Le procureur de Saverne a demandé mercredi la mise en examen des cinq adolescents interpellés lundi après la profanation du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin), estimant que le "mobile antisémite" apparaissait "clairement" dans cette affaire.

"Malgré les dénégations des intéressés, la connotation et le mobile antisémites de leur comportement apparaissent clairement" au vu des éléments recueillis par l'enquête, a précisé le procureur Philippe Vannier, lors d'un point de presse.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP