Après le piratage d'un oléoduc, la peur d'une pénurie dans les stations-service américaines

Juliette MICHEL avec Julie CHABANAS à Washington
placeholder

La peur d'une pénurie d'essence après le piratage informatique d'un important réseau d'oléoducs aux Etats-Unis provoquait mardi des files d'attentes à certaines pompes, poussant le gouvernement à lever temporairement les normes antipollution pour assurer l'approvisionnement et éviter la panique.

Colonial Pipeline, qui transporte près de 45% des carburants consommés sur la côte est du pays, a assuré avoir pour objectif de rétablir l'essentiel de ses activités d'ici la fin de la semaine.

La société affirme surveiller de près le niveau de ses réserves et le gouvernement a pris plusieurs mesures d'urgence pour temporiser.

Mais les consommateurs craignent de manquer de carburant et se ruent à la pompe.

Des photos de files d'attente devant les stations d'essence se multiplient sur les réseaux sociaux.

Selon un analyste du site spécialisé dans le suivi des prix de l'essence GasBuddy, environ 7% des stations services en Virginie, 5% en Caroline du Nord et 4% en Géorgie sont actuellement à court de carburant.

Et le prix moyen dans le pays d'un gallon d'essence (3,79 litres) est à 2,97 dollars, "son plus haut niveau depuis 2018", affirme GasBuddy, en rappelant que le coût d'un plein est en forte hausse depuis le début de l'année.

Les spécialistes du marché pétrolier ne s'affolent toutefois pas: le prix du contrat d'essence de référence coté à New York a bien temporairement grimpé dimanche soir, mais il est depuis redescendu sous son niveau de vendredi, avant l'annonce de la cyberattaque.

placeholder

"Les informations selon lesquelles des maisons de courtage sont en train de réserver des cargaisons d'essence en provenance d'Europe maintiennent le calme" sur le marché de l'or noir, avance Phil Flynn, de Price Futures Group.

"Certains craignent que la ruée vers les stations-services provoquée par la panique assèche les réserves si le réseau d'oléoducs ne revient pas en service", ajoute-t-il toutefois.

- Aéroports touchés -

En plus des pénuries ponctuelles à la pompe, "certains aéroports font état d'un manque de kérosène qui pourrait affecter le planning des vols", rapporte également M. Flynn.

Selon la police fédérale américaine, le piratage informatique a été mené par le groupe criminel Darkside qui a utilisé un rançongiciel, ou "ransomware", un programme qui exploite des failles de sécurité pour encrypter les systèmes informatiques et exiger une rançon pour les débloquer.

Il a touché le plus grand opérateur d'oléoducs pour produits raffinés dans le pays, qui transportent de l'essence et du diesel sur plus de 8.800 km à travers les Etats-Unis, depuis les raffineries installées sur la côte du Golfe du Mexique autour de Houston (Texas) jusqu'au nord-est des Etats-Unis dans la région de New York.

Pour atténuer les perturbations, les autorités américaines ont octroyé dès dimanche soir plus de flexibilité pour le transport de produits raffinés par camions.

placeholder

Mardi, l'Agence de protection de l'environnement (EPA) a "accordé une dérogation temporaire pour assurer qu'un approvisionnement adéquat en essence soit disponible dans les zones touchées jusqu'à ce que l'approvisionnement normal de la région puisse être rétabli".

Cette dérogation est valable jusqu'au 18 mai, et concerne la capitale fédérale Washington, ainsi que les Etats du Maryland, de Pennsylvanie et de Virginie, détaille l'EPA.

La réglementation environnementale est plus contraignante dans les zones urbaines, et cette exemption permet de l'assouplir temporairement pour permettre leur approvisionnement dans les Etats concernés.

Le gouverneur de Géorgie, Brian Kemp, a de son côté signé lundi soir un décret suspendant la taxe sur l'essence pour atténuer la hausse des prix et levant les limites de poids pour les camions transportant du carburant.

"Les différents intervenants tout au long de la chaîne d'approvisionnement se coordonnent avec les autorités locales et nationales pour atténuer les perturbations et garantir que les Américains vont continuer à avoir accès aux carburants dont ils ont besoin", a assuré lundi à l'AFP Robin Rorick, un responsable de la puissante fédération américaine du pétrole, API.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP