Deux puissants séismes frappent les provinces chinoises du Qinghai et du Yunnan

AFP
placeholder

Un séisme d'une magnitude de 7,3 a frappé la province du Qinghai dans le nord-ouest de la Chine tôt samedi matin, a indiqué l'Institut américain de géophysique (USGS), quelques heures après une première secousse qui a fait au moins deux morts dans la province de Yunnan, dans le sud-ouest du pays.

Le premier séisme, d'une magnitude 6,1, qui a frappé le Yunnan, s'est produit vendredi à 21h48 (13h48 GMT). Son épicentre était situé près de la ville de Dali, une destination touristique, à une profondeur de 10 kilomètres, selon l'USGS. Il a été suivi d'au moins deux répliques.

Au moins deux personnes sont décédées dans cette région montagneuse, dont un conducteur de camion écrasé par la chute d'une roche, ont précisé les autorités locales dans un communiqué. Vingt-deux autre ont été blessées, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

placeholder

Quelques heures plus tard, à plus de 1.200 km du premier séisme, un autre tremblement de terre d'une magnitude de 7,3 a frappé la province peu peuplée du Qinghai (nord-ouest), suivi par une réplique, selon l'USGS.

L'épicentre du séisme du Qinghai, survenu samedi à 02H04 heure locale (vendredi 18H04 GMT) à une profondeur de 10 kilomètres, se trouvait dans le comté de Maduo, selon Chine nouvelle.

Aucune victime ou dommage dans cette région reculée située sur le plateau tibétain n'ont été signalés dans l'immédiat.

Des équipes de secours ont été envoyés sur les deux sites, a indiqué Chine nouvelle.

A Yunnan, plus de 20.000 personnes ont été évacuées sur les 100.000 vivant dans des communautés rurales dans cette zone, selon les autorités régionales.

- Vérifications -

Certains bâtiments se sont effondrés et d'autres ont été endommagés, selon les autorités. "La situation est suivie de près et des vérifications sont en train d'être faites", ont-elles souligné.

Les médias locaux ont diffusé des vidéos montrant des vases tombant des étagères ainsi que des habitants courant vers l'extérieur après le séisme.

Le Centre chinois des réseaux sismologiques (CENC) a conseillé à la population de "rester à l'écart des bâtiments", dans un message diffusé sur la plateforme Weibo.

Le séisme s'est produit moins d'une heure après une série de secousses moins importantes, a précisé le centre.

La Chine est régulièrement frappée par des séismes, notamment dans ses régions montagneuses de l'ouest et du sud-ouest.

Un séisme de magnitude 7,9 avait dévasté en 2008 la province du Sichuan, dans le sud-ouest, faisant 87.000 morts ou disparus.

En février 2003, un autre séisme de magnitude 6,8 avait tué 268 personnes au Xinjiang (nord-ouest), provoquant aussi d'important dommages matériels.

En 2010, un séisme de magnitude 6,9 au Qinghai avait fait 3.000 morts ou disparus.

Et en octobre 2014, des centaines de personnes avaient été blessées et plus de 100.000 avaient été évacuées après un séisme de magnitude 6,0 dans le Yunnan.

Cette région située près de la frontière avec la Birmanie et le Laos est très vulnérable aux tremblements de terre, en raison de la collision des plaques tectoniques indienne et eurasienne qui forme la vaste chaîne de montagnes de l'Himalaya.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP