Roland-Garros: Nadal, Djokovic et Federer dans le même bateau

Elodie SOINARD, Igor GEDILAGHINE
placeholder

Club VIP à Roland-Garros: Rafael Nadal, en quête d'un quatorzième sacre historique à Paris, le N.1 mondial Novak Djokovic et Roger Federer ont été placés tous les trois dans la même moitié de tableau par le tirage au sort réalisé jeudi. Une première en Grand Chelem.

Si bien que, si la logique du classement est respectée, les deux premiers, qui s'étaient affrontés en finale de l'édition 2020 l'automne dernier, sont cette fois promis à un duel en demie. Djokovic et Federer risquent eux de se retrouver dès les quarts de finale.

Cette configuration a été rendue possible par le fait que Nadal a rétrogradé à la troisième place mondiale et n'était ainsi pas placé d'office en bas du tableau, alors que Djokovic, tête de série N.1, était forcément placé en haut. Federer, qui n'a joué que trois matches depuis seize mois, est lui tête de série N.8. Il débutera contre un joueur issu des qualifications.

Pour résumer le déséquilibre entre les deux parties de tableau, on peut retenir deux chiffres : la première moitié concentre à elle seule 59 trophées du Grand Chelem - 20 pour Federer comme pour Nadal, 18 pour Djokovic et un pour Marin Cilic -, la seconde un seul, celui de Dominic Thiem (US Open 2020).

- Tsitsipas chanceux au tirage -

placeholder

Et s'il faut désigner un chanceux, on choisira Stefanos Tsitsipas, récent vainqueur de son premier Masters 1000 à Monte-Carlo et passé tout près de battre Nadal à Barcelone, puis Djokovic à Rome lors de la tournée sur terre battue.

Le Grec de 22 ans, N.5 mondial mais joueur le plus régulier depuis le début de la saison, fait figure de favori dans la partie basse.

Certes, c'est Daniil Medvedev (N.2) et Dominic Thiem (N.4) qui en sont les deux meilleures têtes de série. Mais le Russe, allergique à l'ocre, n'a pas remporté le moindre match en quatre participations à Roland-Garros jusque-là. Et l'Autrichien, double finaliste sur la terre battue parisienne (2018 et 2019), est à la recherche de sa meilleure forme, en particulier mentale, depuis plusieurs mois.

Toujours grand favori même à l'aube de ses 35 ans, Nadal n'a cependant pas été gâté par le sort.

Il pourrait avoir à affronter successivement la pépite italienne Jannik Sinner (19e) en huitièmes de finale, les Russes Andrey Rublev (7e) ou Aslan Karatsev (26e) en quarts, puis Djokovic dans le dernier carré.

Auparavant, "Rafa" lancera sa quinzaine face au frappeur australien Alexei Popyrin (62e) et un rendez-vous avec un Français, soit Richard Gasquet, soit Hugo Gaston, le héros bleu de l'édition 2020, l'attend au deuxième tour.

"J'espère pouvoir me battre pour quelque chose de grand", a déclaré Nadal à l'AFP peu après son arrivée à Paris, où il aura une occasion en or de dépasser Federer au nombre de trophées en Grand Chelem, avec un 21e sacre.

- Barty-Swiatek en demi-finales ? -

La route semble plus dégagée pour Djokovic, qui court lui après un 19e titre majeur. Il débutera contre l'Américain Tennys Sandgren (66e), puis pourrait retrouver Lucas Pouille ou l'Argentin Pablo Cuevas (91e) au tour suivant, et le Belge David Goffin (13e) ou le jeune Italien Lorenzo Musetti (76e) en huitièmes de finale.

Federer, bientôt 40 ans, qui tente un retour au plus haut niveau après une double opération au genou droit en 2020 et connaîtra son premier adversaire à l'issue des qualifications, n'a joué que trois matches depuis son retour sur le circuit début mars : deux à Doha, et un seul sur ocre à Genève mi-mai (perdu contre Andujar). Mais c'est sur Wimbledon qu'il a les yeux rivés.

Côté français, seuls deux, Gaël Monfils et Ugo Humbert (opposés respectivement à Ramos et Berankis) sont protégés par le statut de tête de série. Jérémy Chardy a ainsi hérité d'entrée de Tsitsipas, Pierre-Hugues Herbert de Sinner et Benoît Paire de Casper Ruud (16e). Jo-Wilfried Tsonga s'élancera lui contre le Japonais Yoshihito Nishioka (60e).

placeholder

Dans le tableau féminin, c'est une possible demi-finale entre les deux dernières lauréates, la N.1 mondiale Ashleigh Barty (2019) et la Polonaise Iga Swiatek (2020), que le sort a réservé. La deuxième pourrait opposer Serena Williams, toujours en quête d'un 24e titre majeur à 39 ans, à Naomi Osaka, à condition que les deux parviennent à se sentir à l'aise sur ocre.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP