Roquettes et drone: parade militaire du Hamas après la trêve avec Israël

AFP
placeholder

Des milliers de combattants cagoulés de la branche militaire du mouvement palestinien Hamas ont défilé vendredi dans la bande de Gaza, en exhibant des lance-roquettes, des roquettes et un drone, une semaine après l'entrée en vigueur d'une trêve avec Israël.

A bord de véhicules ou à pied, la plupart armes à la main, les membres des Brigades Ezzedine al-Qassam ont défilé dans la ville de Rafah dans le sud du territoire palestinien contrôlé par le Hamas et soumis à un blocus israélien depuis près de 15 ans.

placeholder

Une foule de Palestiniens a assisté au défilé, dont des enfants, filles et garçons, certains le front ceint de bandeaux verts des Brigades al-Qassam, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007, est l'ennemi juré d'Israël qui le considère comme une organisation "terroriste".

Le conflit entre les deux ennemis, le quatrième depuis 2008, avait éclaté le 10 mai après le tir par le Hamas de salves de roquettes vers Israël en solidarité selon le mouvement avec les centaines de Palestiniens blessés lors de plusieurs jours d'affrontements avec la police israélienne à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la Ville sainte occupé par Israël depuis 1967.

Du 10 au 21 mai, jour de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, 254 Palestiniens ont été tués par les frappes israéliennes sur la bande de Gaza, parmi lesquels 66 enfants et des combattants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 12 morts dont un enfant, une adolescente et un soldat, d'après la police.

placeholder

Les deux protagonistes ont revendiqué la victoire après la trêve.

Depuis plusieurs jours, des milliers de combattants des Brigades al-Qassam ont défilé dans plusieurs villes du territoire palestinien, avec un arsenal militaire.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP