Coronavirus: le point sur la pandémie

AFP
placeholder

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Confinement en Malaisie -

La Malaisie a imposé mardi un confinement strict à sa population face à une hausse importante des cas de coronavirus au moment où plusieurs autres pays d'Asie du Sud-Est voient aussi une flambée de l'épidémie sous l'effet de nouveaux variants.

- Appel commun pour l'égalité vaccinale -

Les dirigeants mondiaux doivent prendre un "nouvel engagement" pour oeuvrer à une distribution plus équitable des vaccins afin d'espérer vaincre la pandémie, estiment mardi quatre organisations internationales majeures dans une tribune commune.

Dans leur texte publié dans le quotidien américain The Washington Post, les chefs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale estiment que ces inégalités ont favorisé l'émergence de variants du coronavirus lesquels ont entraîné de nouvelles flambées épidémiques dans les pays en voie de développement.

- Restrictions allégées en Israël -

Israël, qui a mené une campagne de vaccination massive, a assoupli mardi un peu plus les restrictions sanitaires mais maintient des conditions drastiques pour l'arrivée des visiteurs.

La présentation du "passeport vaccinal" pour aller au restaurant ou à l'hôtel a été annulée, tout comme les dernières jauges de présence pour les établissements recevant du public.

Néanmoins, l'Etat hébreu reste fermé aux non-ressortissants, à l'exception de ceux disposant de dérogations pour motif professionnel ou familial impérieux.

- Russie: vers une reprise du trafic aérien -

placeholder

La Russie a annoncé relancer ses liaisons aériennes avec plusieurs pays européens, qui avaient été suspendues en raison de la pandémie.

Le trafic aérien avec le Royaume-Uni reprendra dès mercredi et les vols avec l'Autriche, la Hongrie, la Croatie, le Liban, le Maroc et d'autres pays à partir du 10 juin, selon l'organe gouvernemental chargé de la lutte contre le Covid-19.

- Bond de l'épargne en France -

L'épargne a bondi pendant la crise sanitaire à des niveaux jamais vus, profitant à la fois de l'impossibilité pour les Français de consommer et de leur volonté de se prémunir face à l'avenir dans un contexte de crise sanitaire et économique.

Environ 142 milliards d'euros de plus qu'en temps normal ont été épargnés entre la fin du premier trimestre 2020, soit peu après l'irruption du Covid-19 dans le pays, et la fin du premier trimestre 2021, a estimé mardi la Banque de France.

- Plus de 3,55 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.551.488 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10H00 GMT.

Après les États-Unis (594.568 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (462.791), l'Inde (331.895), le Mexique (223.568) et le Royaume-Uni (127.782).

placeholder

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, l'OMS estime que le bilan réel est "deux à trois fois plus élevé".

Ainsi, le Pérou, qui recensait jusqu'à lundi 69.342 décès a réévalué fortement son bilan à la hausse mardi, sur la base du travail d'un conseil technique composé d'experts péruviens et de spécialistes de l'OMS. Selon ces experts, le nombre réel de décès s'élevait dans le pays à 180.764 au 22 mai, sans que ces données n'aient encore été intégrées aux chiffres quotidiens transmis par les autorités de santé péruviennes.

burx-fm/ber/lch

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP