Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

AFP
placeholder

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Menace d'une 3e vague au Brésil -

Meurtri par la pandémie de coronavirus, le Brésil est menacé d'une troisième vague dévastatrice en raison de la lenteur de la vaccination, du relâchement précoce des restrictions et de la circulation effrénée des variants.

Ce pays de 212 millions d'habitants devrait atteindre d'ici la fin du mois les 500.000 morts de Covid-19, avec un des pires taux de mortalité au monde, à plus de 220 pour 100.000 habitants.

- La Chine va vacciner dès 3 ans -

La Chine se prépare à vacciner les enfants dès l'âge de trois ans avec le sérum Coronavac, a annoncé mardi le laboratoire pharmaceutique Sinovac qui le produit, ce qui devrait faire du pays le premier du monde à distribuer des vaccins aux jeunes enfants.

placeholder

Pékin, qui a pratiquement éradiqué l'épidémie sur son sol depuis mai 2020, espère vacciner au moins 70% de sa population d'ici la fin de l'année, soit environ un milliard d'habitants.

- Vietnam : appel aux dons pour acheter des vaccins -

Le Vietnam, longtemps montré comme modèle pour sa gestion de la pandémie, a lancé une campagne d'appel aux dons pour acheter des vaccins.

placeholder

Les Vietnamiens ont reçu en huit jours jusqu'à trois SMS les exhortant à contribuer à un fonds pour le vaccin anti Covid-19, tandis que les fonctionnaires ont été encouragés à donner une journée de salaire.

Le pays communiste a vacciné à peine plus d'un million de ses citoyens (sur près de 100 millions).

- "Pétard contre piqûre" -

Les autorités de l'Etat de Washington offrent désormais "un pétard contre une piqûre" ("joints for jabs") pour inciter la population à se faire immuniser contre le Covid-19 et relancer le rythme des vaccinations.

Les dispensaires de cannabis de cet Etat du nord-ouest des Etats-Unis, qui en a légalisé l'usage à titre récréatif en 2012, sont autorisés à offrir un joint pré-roulé à tout individu âgé d'au moins 21 ans qui se fera vacciner sur place.

- Vols Schengen : trop de contrôles selon les aéroports parisiens -

Le gestionnaire des aéroports de Paris a réclamé mardi au ministre de l'Intérieur français la levée des contrôles systématiques des passagers arrivant de la zone Schengen.

placeholder

A la veille d'une nouvelle étape du déconfinement en France et de trajets facilités entre pays européens, le secteur aérien est inquiet d'une hausse des temps d'attente dans les aéroports, entre hausse du trafic estival et maintien de certains contrôles liés à la crise sanitaire.

- Appel de célébrités au G7 pour le partage des vaccins -

placeholder

Une trentaine de célébrités parmi lesquelles Liam Neeson, Whoopi Goldberg, Katy Perry, David Beckham et Andy Murray, ont appelé mardi les membres du G7 à partager en urgence avec les pays pauvres au moins 20% de leur approvisionnement en vaccins.

Le G7 doit tenir un sommet de vendredi à dimanche en Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

- Passeport vaccinal pour l'Euro -

Les supporters vivant au Royaume-Uni qui assisteront dimanche au match de l'Euro-2020 entre l'Angleterre et la Croatie à Wembley pourront présenter des passeports vaccinaux contre le coronavirus, une première pour un événement sportif organisé en Grande-Bretagne.

Si ce système s'avère efficace, il pourrait permettre d'attirer une plus forte affluence à Wembley à l'occasion des matches suivants dans le tournoi. L'enceinte londonienne doit également accueillir deux huitièmes de finales, les demi-finales et la finale.

- Plus de 3,73 millions de morts

La pandémie a fait plus de 3,73 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi.

Après les Etats-Unis (597.952 morts), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (474.414), l'Inde (351.309), le Mexique (228.838) et le Pérou (186.757).

placeholder

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population.

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques.

L'OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

burx-jba-rap/cds/cls

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP