Malaisie: un tribunal annule le verdict sur les causes de la mort de Nora Quoirin

AFP
<p>La jeune franco-irlandaise Nora Quoirin, disparue en Malaisie, sur une photo rendue publique par sa famille en août 2019</p>

Un tribunal malaisien a annulé mercredi le verdict sur les causes de la mort de la jeune Franco-Irlandaise Nora Quoirin, estimant que l'enquête judiciaire n'avait pas été concluante, comme l'affirmait la famille.

Le corps de la jeune fille de 15 ans, atteinte d'un léger handicap mental, avait été retrouvé en lisière de la jungle, à côté d'un complexe touristique situé à 70 km environ au sud de la capitale Kuala Lumpur où elle séjournait avec sa famille en 2019.

En janvier, à l'issue d'une enquête judiciaire, un juge a conclu que son décès était probablement dû à "une mésaventure" dans la jungle et non à un meurtre ou à une agression sexuelle, et considéré que personne d'autre n'avait été impliqué dans cette disparition.

Mais ses parents, un couple franco-irlandais qui réside à Londres, ne croient pas que leur fille ait pu s'aventurer seule dans la jungle pendant la nuit et pensent qu'elle a été enlevée.

Ils avaient déposé un recours contre le verdict, et un juge malaisien leur a donné raison mercredi.

"Je suis de l'avis que le verdict de +mésaventure+ doit être annulé, dans l'intérêt de la justice et remplacé par un verdict ouvert, car il n'y a pas de preuve crédible pour justifier un autre verdict", a déclaré le juge Azizul Azmi Adnan de la Haute cour de Seremban, proche de Kuala Lumpur.

La police a maintenu ne pas avoir d'indice pouvant laisser croire a une piste criminelle dans la mort de l'adolescente et pense qu'elle est sortie elle-même de son chalet en passant par la fenêtre.

Mais sa mère a dit avoir entendu des bruits suspects dans le chalet la nuit de sa disparition.

La jeune fille avait disparu au lendemain de l'arrivée de la famille dans l'hôtel Dusun resort, et des recherches pendant 10 jours avaient mobilisé des centaines de personnes, des hélicoptères et des chiens.

L'autopsie avait conclu que la jeune fille était probablement morte des suites d'une hémorragie interne induite par la faim, après avoir passé plus d'une semaine dans la forêt tropicale.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.