Covid: restrictions en Australie, Israël rétablit le masque en intérieur

AFP
placeholder

La pandémie de Covid-19, dont le variant Delta très contagieux se propage dans le monde, suscite de nouvelles inquiétudes: l'Australie a décidé vendredi le confinement de certains quartiers de Sydney, et Israël va rétablir l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés.

L'Afrique, loin derrière le reste du monde dans la course à la vaccination, est elle frappée par une troisième vague de contaminations, qui met sous pression des hôpitaux en manque de moyens et déjà éprouvés.

"La troisième vague s'accélère, se propage plus vite et frappe plus fort", a martelé jeudi la directrice Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Matshidiso Moeti, selon qui "cette vague risque d'être la pire".

En Australie, pays qui a jusqu'à maintenant plutôt bien contenu la propagation du Covid-19, les autorités ont ordonné vendredi le confinement de quatre quartiers du centre de Sydney à compter de vendredi minuit pour tenter de juguler la propagation du variant Delta, d'abord identifié en Inde.

Un total de 65 personnes ont été testées positives cette semaine, qui étaient toutes en lien avec un chauffeur qui conduisait des équipages de compagnies aériennes de l'aéroport de Sydney jusqu'aux hôtels de quarantaine.

La Première ministre de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud où se situe Sydney, Gladys Berejiklian, a ordonné à toute personne vivant ou travaillant dans les quartiers où des cas ont été enregistrés, au cours des deux dernières semaines, de rester à la maison.

- Inquiétudes en Israël -

placeholder

Plusieurs pays connaissent une recrudescence de nouveaux cas, au moins en partie liée à la diffusion du variant Delta, déjà responsable d'une reprise épidémique au Royaume-Uni depuis quelques semaines.

Israël, autre bon élève dans la lutte contre le Covid-19, a annoncé également vendredi de nouvelles restrictions face à une hausse des contaminations: le pays, qui se targuait d'être sorti en premier de la crise sanitaire grâce à une vaste campagne de vaccination, a rétabli l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés et les entreprises.

"A cause d'une augmentation des infections, le ministère de la Santé annonce qu'à partir de midi (09H00 GMT) aujourd'hui, les masques seront requis dans tous les lieux qui ne sont pas en plein air, à l'exception du domicile", a-t-il indiqué.

placeholder

Il est aussi conseillé aux Israéliens de porter un masque sanitaire lors de grands rassemblements en plein air.

Depuis le 15 juin, les Israéliens n'étaient plus tenus de porter un masque, ni en intérieur ni en extérieur. Mais les autorités sanitaires ont mis en garde ces derniers jours contre la propagation du variant Delta.

Depuis lundi, les autorités sanitaires enregistrent chaque jour plus de 100 nouveaux malades. Jeudi, 227 nouveaux malades ont été identifiés, d'après le dernier bilan disponible.

Egalement confronté à une recrudescence de l'épidémie due au variant Delta, le Portugal a décidé jeudi d'interrompre la levée progressive de ses restrictions sanitaires, et même de les resserrer à Lisbonne.

placeholder

Si l'épidémie de Covid connaît une relative embellie --avec un nombre de nouveaux cas rapportés dans le monde au niveau le plus faible depuis février, selon l'OMS--, le variant Delta pourrait provoquer un rebond à large échelle dès cet été si rien n'est fait pour le contrer précocement, avertissent spécialistes et autorités sanitaires.

Face à cette menace, les autorités sanitaires appellent la population à "faire beaucoup mieux" en matière de vaccination, comme l'a fait le Premier ministre français Jean Castex jeudi.

- Troisième vague en Afrique -

placeholder

En Afrique, la pandémie de Covid-19 refait surface dans douze pays, selon l'OMS. Une vague notamment alimentée par une faible observance des mesures de santé publique, une interaction sociale importante, la propagation de variants et l'hiver en Afrique australe où se concentrent 40% des cas.

En Afrique du Sud, pays officiellement le plus touché du continent avec 35% des infections, les médecins sont confrontés à un afflux sans précédent de malades, présentant des symptômes grippaux ne correspondant pas forcément avec les marqueurs du Covid.

La troisième vague touche également des pays relativement épargnés jusqu'ici, comme le Liberia et la Sierra Leone, en Afrique de l'Ouest.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3.903.064 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP vendredi à 10H00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 603.178 décès pour 33.590.549 cas recensés, suivi par le Brésil avec 509.141 morts, et l'Inde avec 393.310 morts.

placeholder

L'Inde, qui connaît une accalmie sur le front des contaminations quotidiennes depuis quelques semaines, a enregistré 51.667 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, selon des données du ministère de la Santé. On y dénombrait encore plus de 400.000 contaminations quotidiennes en mai, au plus fort de la deuxième vague épidémique.

Les restrictions de déplacement et d'activités mises en place ont favorisé une forte baisse du nombre des contaminations quotidiennes, mais leur assouplissement progressif en cours suscite l'inquiétude, les autorités craignant déjà une troisième vague.

burx-slb/sba

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP