La Floride se prépare au passage de la tempête Elsa

Eva Marie UZCATEGUI et Cyril JULIEN à Washington
placeholder

Après avoir frappé les Caraïbes, la tempête tropicale Elsa se dirigeait mardi vers le golfe du Mexique et la Floride, toujours suspendue aux interminables recherches dans les décombres de l'immeuble dont l'effondrement a fait au moins 32 morts.

A 08H00 locales (12H00 GMT), Elsa se trouvait à 88 km des Keys, un chapelet d'îles à l'extrême sud de la Floride et se dirigeait vers la côte ouest de l'Etat américain où elle devrait toucher terre près de Tampa mercredi matin, selon les services météorologiques locaux.

"De fortes pluies, des fortes bourrasques de vent et quelques tornades sont possibles dans le sud de la Floride", ont-ils mis en garde sur Twitter.

Dans la partie nord-ouest de la péninsule, l'eau pourrait monter jusqu'à 1,5 mètre en raison des vents de plus de 110 km/h attendus près des côtes, une force proche de la catégorie des ouragans.

L'aéroport de Tampa a annoncé la suspension des vols commerciaux à partir de 17H00 locales et jusqu'à 10H00 mercredi matin au moins.

"Nous appelons les habitants de Floride à commencer leurs préparations, et cela inclut la possibilité d'être sans électricité pendant quelques jours, et d'avoir assez de nourriture et d'eau pour chaque membre de sa famille", a exhorté mardi Jeanette Nuñez, la gouverneure adjointe de Floride.

"S'il y a des ordres d'évacuation dans votre zone (d'habitation), c'est pour votre propre sécurité, les comtés ouvriront des centres d'hébergement d'urgence", a-t-elle ajouté.

Après avoir fait trois morts en République Dominicaine et à Sainte-Lucie, Elsa avait touché Cuba lundi, laissant dans son sillage de fortes pluies mais sans provoquer de grands dégâts sur l'île.

Une fois qu'elle aura touché terre, Elsa devrait perdre de sa puissance en traversant l'intérieur de la Floride pour remonter vers la Géorgie et les Etats de Caroline du Sud et du Nord.

placeholder

Le passage de la tempête tropicale intervient moins de deux semaines après la catastrophe de Surfside, une petite ville au nord de Miami, où un immeuble s'est partiellement effondré en pleine nuit le 24 juin, faisant au moins 32 morts et 113 disparus.

- Deux tonnes de gravats -

La majeure partie de l'édifice, baptisé Champlain Towers South, a été détruit dimanche soir lors d'une explosion contrôlée, les autorités craignant que le reste du bâtiment ne s'effondre, menaçant la sécurité des sauveteurs. Ces craintes ont été aggravées par l'arrivée de la tempête.

Les opérations de déblaiement pour retrouver les victimes se sont poursuivies dans la nuit de lundi à mardi malgré la pluie et le vent qui se renforçait. Les quelque 200 secouristes qui fouillent le site sans relâche n'ont été interrompus que par des éclairs dans la nuit.

Selon la maire du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, plus de deux tonnes de gravats ont été sortis des décombres.

"Nous nous attendons encore aujourd'hui à des rafales occasionnelles et de fortes averses de pluie", a-t-elle expliqué mardi.

Sur les 113 personnes portées disparues, les autorités ont pu confirmer la présence de quelque 70 d'entre elles dans l'immeuble la nuit où il s'est effondré.

"Nous savons qu'il y a peut-être des gens qui étaient dans le bâtiment et que personne n'a signalé pour les identifier", a expliqué Mme Levine Cava, assurant que la police "s'assurera d'identifier correctement qui était et qui n'était pas dans cet immeuble".

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP