JO-2020 - Athlétisme: le Canadien Andre de Grasse succède à Usain Bolt sur 200 m

AFP
placeholder

Le Canadien Andre de Grasse, vice-champion olympique en 2016, a succédé au palmarès du 200 m au Jamaïcain Usain Bolt grâce à un chrono de 19 sec 62, mercredi aux Jeux de Tokyo.

De Grasse a devancé les Américains Kenneth Bednarek (19.68) et Noah Lyles (19.74). Leur compatriote Erriyon Knighton, seulement 17 ans, termine au pied du podium (19.93).

Après quatre médailles olympiques sans titre, de Grasse a fini par s'imposer dans le plus bel écrin et sur sa meilleure distance.

Après le bronze du 100 et 4x100 m en 2016, agrémentés de l'argent du 200 m, puis le bronze du 100 m encore dimanche à Tokyo, de Grasse a sorti la course de sa vie en 19 sec 62 (vent de -0,5 m/s), devenant le huitième performeur de tous les temps sur la distance, pour se parer d'or à 26 ans.

C'est grâce à sa fin de course, sa force, qu'il a pu dominer ses concurrents et notamment l'Américain Bednarek qui a brillé pour sa toute première finale internationale à 22 ans.

Favori avant ces Jeux, le champion du monde Noah Lyles (24 ans) n'a jamais semblé en mesure de s'imposer et devra se contenter du bronze, son premier podium pour ses premiers JO.

La sensation a failli venir du jeune Erriyon Knighton, pas encore majeur, mais déjà au pied du podium olympique sur le demi-tour de piste.

Le Floridien a battu cette saison les records du monde cadet et junior d'Usain Bolt, triple champion olympique en titre sur la distance retraité depuis 2017.

Largement en avance par rapport au Jamaïcain au même âge, Knighton marche dans ses traces mais devra patienter pour connaître la joie d'un premier podium olympique.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP