Coronavirus: plus de 200 millions de cas, les Etats-Unis projettent d'autoriser les voyageurs vaccinés

Marc BASTIAN avec les bureaux de l'AFP
<p>Un cimetière chrétien à Dakar, où affluent les corps de victimes du Covid-19, le 4 août 2021</p>

Le Covid-19 a contaminé plus de 200 millions de personnes dans le monde, selon un comptage de l'AFP arrêté jeudi à partir de bilans officiels de la pandémie, dont les contaminations repartent fortement à la hausse, notamment en Asie et en Australie.

Dans ce dernier pays, les autorités ont annoncé jeudi un sixième confinement de Melbourne, la deuxième ville du pays, au moment où Sydney a fait état d'un nombre record de nouveaux cas de coronavirus, l'immense île-continent tentant de juguler un regain épidémique lié au variant Delta.

Depuis que le confinement de l'État de Victoria (sud-est), dont Melbourne est la capitale, est entré en vigueur à 20H00 (10H00 GMT), plus de la moitié des 25 millions d'habitants de l'Australie sont à nouveau confinés.

En Thaïlande, également touchée par le variant Delta, les morgues submergées par les décès dus au Covid-19 louent des conteneurs réfrigérés pour stocker les corps et les équipes médico-légales sont au bord de l'épuisement.

"La surcharge physique et mentale est très lourde (...), certains membres de notre personnel s'évanouissent. Nous sommes presque à la limite de nos capacités", relève Thanitchet Khetkham, employé à la morgue de l'hôpital de l'université de Thammasat au nord de Bangkok.

Jeudi, près de 21.000 cas ont été enregistrés, un record depuis le début de la crise sanitaire. 160 morts ont été recensés, en grande majorité à Bangkok.

Au Japon, Tokyo a enregistré jeudi un nouveau record de cas de Covid-19 (+5.042), et le gouvernement doit étendre les restrictions à huit départements japonais supplémentaires, trois jours avant la fin des JO.

<p>Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 5 août à 10H00 GMT</p>

"Les infections se répandent à un rythme que nous n'avions jamais connu auparavant", a constaté jeudi le Premier ministre Yoshihide Suga.

Records encore en Malaisie, qui a dépassé les 20.000 nouveaux cas quotidiens de Covid pour la première fois jeudi et frôle les 10.000 morts.

Depuis mi-juin, le nombre de nouveaux cas quotidiens dans le monde a augmenté de 68% sur la planète, passant de 360.000 à plus de 600.000 personnes, principalement à cause du du variant Delta, à la contagiosité accrue.

<p>Un centre de test Covid à Miami (Etats-Unis) le 3 août 2021</p>

Parallèlement, le nombre de décès quotidiens (actuellement 9.350) augmente plus faiblement, de 20% depuis début juillet, lorsque les chiffres étaient descendus à 7.800 morts par jour.

Au total, la pandémie a fait au moins 4.257.424 morts depuis son apparition fin 2019, selon un comptage de l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 10H00 GMT. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le bilan réel pourrait être deux à trois fois plus élevé.

- Washington ouvre, Pékin ferme -

<p>Un patient atteint du Covid-19 est trasporté dans un hôpital de Tegucigalpa, au Honduras, le 4 août 2021</p>

Les Etats-Unis, dont les frontières restent fermées à de très nombreux voyageurs étrangers, projettent de les rouvrir à terme aux personnes pleinement vaccinées, a fait savoir mercredi un responsable de la Maison Blanche.

Washington élabore une "approche progressive qui signifierait, avec des exceptions limitées, que tous les ressortissants étrangers venant aux Etats-Unis - depuis tous les pays - doivent être pleinement vaccinés", a dit cette source, sans donner de calendrier.

<p>Bilan mondial de la pandémie de nouveau coronavirus, au 5 août à 10h00 GMT</p>

Le ton est très prudent mais il s'agit néanmoins d'une évolution pour les Etats-Unis, qui, le 26 juillet encore, ne voulaient entendre parler ni de tests ni de vaccins pour rouvrir leurs frontières.

Washington était resté sourd jusqu'ici aux appels à la réciprocité, de l'UE notamment, dont les pays ont décidé de rouvrir leurs propres frontières aux Américains, à condition qu'ils soient vaccinés contre le Covid-19 ou présentent un test négatif.

La France a annoncé jeudi un dispositif permettant aux touristes vaccinés hors Union européenne d'obtenir un pass sanitaire (test Covid négatif récent, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement), nécessaire pour entrer dans les lieux de loisirs et de culture, et bientôt un peu partout (restaurant, transports, hôpitaux...).

<p>Centre de test Covid-19 dans le réfectoire d'une usine automobile le 4 août 2021 à Wuhan, en Chine, épicentre de l'épidémie en 2019</p>

A rebours du mouvement de réouverture occidental, Pékin a annoncé un durcissement des restrictions pour les déplacements à l'étranger de ses ressortissants, au moment où la Chine fait aussi face à une reprise de l'épidémie sur son sol.

La Maison Blanche a par ailleurs rejeté mercredi l'appel de l'OMS à un moratoire sur les rappels vaccinaux contre le Covid-19, estimant que les Etats-Unis n'avaient "pas besoin" de choisir entre administrer une troisième dose à leurs citoyens ou en faire don à des pays pauvres.

Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, a rappelé que les Etats-Unis avaient déjà distribué plus de 100 millions de doses de vaccin contre le Covid-19 à des pays moins favorisés, soit plus que les dons de tous les autres pays du monde réunis.

<p>Vue aérienne d'un cimetière de victimes du Covid-19 à Jakarta, le 4 août 2021</p>

Le président français Emmanuel Macron a lui confirmé jeudi que son gouvernement se préparait à organiser une campagne de rappel vaccinal en septembre pour "les plus fragiles et les plus âgés".

- Inégalités béantes -

<p>Une dose du vaccin chinois CoronaVac montré à Bangkok, le 24 février 2021</p>

L'OMS a appelé mercredi à renoncer à des opérations de rappel au moins jusqu'à fin septembre, pour tenter de remédier aux inégalités béantes entre pays riches et pays pauvres.

"Nous avons un besoin urgent de renverser les choses: d'une majorité de vaccins allant dans les pays riches à une majorité allant dans les pays pauvres", a déclaré le chef de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

<p>Répartition du nombre de cas de Covid-19 recensés dans le monde depuis le début de la pandémie par région du monde, selon un comptage de l'AFP à partir de bilans officiels</p>

Le patron de l'agence onusienne dénonce depuis des mois l'inégalité vaccinale. Sur les quatre milliards de doses injectées dans le monde, 80% sont allées à des pays à revenu élevé ou moyen supérieur, alors qu'ils représentent moins de 50% de la population mondiale.

burs-dth/roc/mba/at

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.