JO-2024: Estanguet "prêt pour un marathon à la vitesse du 100 mètres"

AFP
<p>Le patron de l'organisation des Jeux de Paris-2024 Tony Estanguet lors d'un point presse à Tokyo, le 5 août 2021</p>

A trois jours du passage de relais entre Tokyo et Paris, le président du comité d'organisation des JO de Paris 2024, Tony Estanguet, se dit "prêt pour un marathon à la vitesse du 100 mètres" promettant des Jeux encore "plus spectaculaires" et "plus exemplaires", dans un entretien à l'AFP.

Q: Que retenez-vous des JO de Tokyo, cette édition si particulière à huis clos?

R: "Cela fait du bien de retrouver les émotions du sport, c'est d'abord ça le premier enseignement. On aime les Jeux, et ces Jeux sont un beau message d'espoir, d'universalité, avec des émotions très fortes, des grandes joies, des grandes déceptions. Le deuxième enseignement de +Tokyo 2020+ c'est leur capacité d'adaptation. La bulle sanitaire a démontré que les organisateurs ont trouvé un modèle qui a permis de contrôler, de protéger les athlètes et la population".

Q: "Travaillez-vous sur un scénario avec pandémie?"

R: "On ne sait pas encore dans quel contexte seront organisés ces Jeux. On est à peu près sûr qu'on sera confronté à des difficutés, soit climatiques soit sanitaires, et il faudra le moment venu être capable de prendre des décisions. C'est important d'être ici pour observer. Ensuite, on va digérer tout ca, anticiper différentes options. On sait qu'on va devoir s'habituer à vivre avec ce Covid et on peut espérer que d'ici 2024 la situation s'améliore".

Q: Etes vous allé voir les nouvelles disciplines comme le skate ou l'escalade qui seront à Paris?

R: "Oui. J'ai particulièrement aimé l'ambiance, la programmation musicale avec des DJ. On voit que c'est jeune, c'est dynamique, ça va vite, c'est spectaculaire. J'ai discuté avec les athlètes de ces disciplines ils sont ravis d'être là, ravis de notre concept entre la place de la Concorde pour les sports urbains, ou la vague à Tahiti (pour le surf). On a besoin de cette diversité des épreuves. Les retours des différentes télés, j'ai discuté avec les Américains, sont vraiment très encourageants. Ce sont des disciplines qui ont bien cartonné. Il y a eu de très grosses audiences, notamment sur les gros marchés chinois, indiens et américains".

<p>Le président du comité d'organisation des JO de Paris 2024, Tony Estanguet, le 21 juillet 2021 à Tokyo</p>

Q: Le passage de relais se fera dimanche soir lors de la cérémonie de clotûre, qu'est-ce que cela change pour le comité d'organisation de Paris 2024?

R:"Quelle excitation! Quelle émotion de pouvoir officiellement récupérer dans quelques jours ce statut de prochain organisateur. 100 ans après les derniers Jeux d'été, on ramène les Jeux à la maison! On est en forme, on s'est bien préparé à courir ce marathon à la vitesse du 100 mètres, il va falloir accélérer. Nos points forts c'est notre capacité à proposer un nouveau modèle de Jeux. Des Jeux plus spectaculaires, plus exemplaires, entre guillemets, avec une vraie exigence sur la partie financière, sur la partie environnementale et sur notre volonté d'ouvrir les portes pour que les gens puissent vraiment vivre l'aventure. La France a tout pour émerveiller le monde, on va être regardé par 4 milliards de personnes!"

Q: En quoi consistera la cérémonie d'ouverture sur la Seine annoncée par Emmanuel Macron?

R: "On souhaite sortir la cérémonie d'ouverture du stade et la mettre au coeur de la ville de Paris. L'objectif c'est déjà d'ici la fin de l'année de confirmer la faisabilité de cette cérémonie en centre ville. Ensuite, on va vraiment travailler, à partir du début de l'année prochaine, sur l'imagination d'un spectacle en plein centre ville".

Propos recueillis par Déborah CLAUDE

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.