Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

AFP
placeholder

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Australie: record de cas à Sydney -

L'Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé d'Australie, a enregistré un nouveau record de cas de Covid-19 samedi, et dans Melbourne, les autorités tentent de tracer les foyers épidémiques.

Alors que les trois principales villes d'Australie, Sydney, Melbourne et Brisbane, sont toujours confinées, la Nouvelle-Galles du Sud a enregistré pour le troisième jour consécutif un nombre record de contaminations, avec 319 cas et cinq décès.

Face à la flambée des contaminations qui se répandent dans les banlieues de Sydney, la première ville du pays qui entame sa septième semaine de confinement, le ministre de la Santé de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazzard, a dit sa frustration de voir les gens ignorer les restrictions et a appelé les habitants à rester chez eux.

- France: manifestations anti-pass et vaccination -

Des dizaines de milliers de Français ont manifesté samedi pour le quatrième week-end consécutif contre un pass sanitaire obligatoire pour aller au restaurant ou prendre le train, deux jours avant son entrée en vigueur.

Le ministère de l'Intérieur avait recensé au moins 204.000 manifestants le 31 juillet. "On attend globalement le même nombre de manifestants" samedi, a pronostiqué une source policière, des rassemblements étant prévus dans plus de 150 villes.

Près de 66% de la population a reçu au moins une dose de vaccin. Les rassemblements ont lieu au lendemain d'un nouvel appel pressant lancé par Emmanuel Macron aux Français: "Faites-vous vacciner".

La quatrième vague de Covid-19 progresse, frappant particulièrement le sud de la France, et les îles de la Guadeloupe et la Martinique (Antilles) où les hôpitaux sont saturés.

- L'Inde approuve l'injection unique Johnson & Johnson -

L'Inde a approuvé l'utilisation en urgence du vaccin à injection unique Johnson & Johnson contre le coronavirus pour accélérer sa campagne de vaccination, redoutant une nouvelle vague d'infections.

Le ministre de la Santé, Mansukh Mandaviya, a déclaré que cette décision renforcerait la lutte contre la pandémie en Inde, où au moins 200.000 personnes sont mortes lors d'une vague brutale, qui a duré deux mois jusqu'à la mi-juin.

L'Inde, pays qui compte 1,3 milliard d'habitants, a injecté jusqu'à présent 500 millions de doses de vaccin, mais à peine 8% de la population a reçu deux injections.

burx-ot/acm/mw/mba

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP