Messi parle à Barcelone, Paris tend l'oreille

Alexis HONTANG
placeholder

La superstar Lionel Messi s'exprime dimanche (12h00) pour la première fois depuis son départ du FC Barcelone, dans une conférence de presse au Camp Nou, l'antre du Barça, où rôde le fantôme du Paris SG, en pole pour accueillir l'Argentin.

Le PSG joue dans la soirée à Troyes (21h00) pour son premier match de la saison en Ligue 1.

Mais le club de la capitale a un peu la tête ailleurs: le président Nasser Al-Khelaïfi et le directeur sportif Leonardo n'ont pas effectué le déplacement.

L'aréopage du PSG continue de plancher autour de l'arrivée du footballeur le mieux payé de la planète, auquel il a proposé un salaire autour de 40 millions d'euros net par an, selon le quotidien L'Equipe.

La presse espagnole ajoute que le quadruple vainqueur de la Ligue des champions pourrait toucher une prime à la signature de 30 millions d'euros.

L'accord pourrait intervenir "d'ici à demain (dimanche)", avance même le journal Le Parisien.

placeholder

Dimanche, ce feuilleton aux millions de suiveurs va connaître un nouvel épisode, avec la première prise de parole du N.10 de 34 ans depuis l'annonce de son départ du Barça jeudi soir.

L'occasion de dire "adéu" ("au revoir" en catalan) aux supporters d'un club où il a écrit sa légende durant ses 21 années avec le maillot blaugrana.

De son côté, le PSG prépare le terrain pour son arrivée.

"Messi à Paris, c'est oui!", s'est réjoui Le Parisien en "une" samedi matin, qui parle du "mariage d'amour et de raison" entre les deux parties.

- "Un énorme coup" -

D'un côté, un propriétaire qatarien richissime qui a fait des superstars la marque de fabrique d'une équipe qu'il veut emmener au sommet de la Ligue des champions.

placeholder

De l'autre, un joueur ami avec certains cadres du vestiaire parisien, Neymar et Angel Di Maria en tête, et qui connaît bien l'entraîneur Mauricio Pochettino, son compatriote.

Celui-ci s'est prêté à un jeu d'équilibriste en conférence de presse vendredi, sans confirmer ni démentir l'intérêt du club pour la "Pulga".

Ses collègues en L1 ont été plus prolixes: "Ce serait bien pour le Championnat de France. C'est le meilleur au monde", a réagi le Monégasque Niko Kovac, vendredi soir.

"Ce serait extraordinaire. Je ne vais pas être poli mais, il me fait +bander+. On dit qu'on a un championnat de merde, plein de choses qui ne sont pas bonnes. Si on arrive à faire venir un joueur comme lui, c'est extraordinaire. On va se régaler", a réagi son homologue de Brest, Michel der Zakarian, samedi.

La rumeur Messi à Paris ne date pas d'hier. Il y a un an, le directeur sportif Leonardo a déjà tenté le coup, sans succès.

Mais la donne a bien changé depuis car, contrairement à l'été dernier, le Barça a renoncé à conserver son icône, au grand dam de ses joueurs qui continuent à partager sur les réseaux sociaux leur tristesse.

- Avec ou sans Mbappe? -

Autre élément, le PSG n'affronte pas la concurrence de Manchester City, l'un des très rares clubs à pouvoir se payer l'Argentin.

placeholder

L'entraîneur Pep Guardiola, qui a dirigé Messi au Barça, a rappelé vendredi que "le numéro 10 allait être porté par Grealish", le talentueux milieu anglais recruté contre 117 M EUR jeudi.

En plus de la présence de l'ancien défenseur du Real Madrid Sergio Ramos, celle de Kylian Mbappé donnerait aussi une sacrée allure à cette équipe, mais l'avenir de l'attaquant français, titulaire samedi à Troyes, reste incertain, en raison des négociations qui s'étirent autour de sa prolongation de contrat qui expire en 2022.

En effet, Paris pourrait vendre son meilleur buteur, qui risque de partir gratuitement dans un an, pour se payer Messi. "Le Real est à l'affût", écrit samedi le quotidien sportif espagnol Marca.

Mais Pochettino a écarté d'un "non" ferme cette possibilité. Le PSG est bien décidé à rêver très grand.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP