Grande victoire d'étape pour le plan Biden sur les infrastructures

Elodie CUZIN et Aurélia END
placeholder

Il veut "transformer" l'Amérique en rénovant ses routes et ses ponts vieillissants, et si possible en calmant un peu les antagonismes politiques: Joe Biden semblait mardi en passe de gagner au moins la première partie du pari, après le vote au Sénat d'un colossal projet de rénovation des infrastructures.

Ce plan d'investissement d'un montant total de 1.200 milliards de dollars, crucial pour le président démocrate, a été adopté par 69 voix contre 30, avec le soutien de plus d'un tiers des républicains, dans ce même Capitole qu'avaient envahi en janvier des partisans de Donald Trump.

Le score est en lui-même une victoire pour Joe Biden, confronté à un Congrès ultra-divisé.

Le président américain a salué mardi dans un discours un projet "historique" qui va "transformer l'Amérique", et lui assurer une prospérité de long terme.

"Nous sommes encore capables de nous rassembler pour faire de grandes choses", a dit M. Biden, qui promet de "reconstruire en mieux" les Etats-Unis, pour tenir tête à la voracité économique, technologique et diplomatique de la Chine.

L'ancien sénateur, rompu aux joutes parlementaires, a souligné le "courage" des élus républicains ayant voté pour le projet de loi.

L'ex-président Donald Trump, toujours très populaire dans le camp conservateur, n'a eu de cesse de tempêter contre un projet qu'il qualifie de "honte", menaçant de représailles les républicains qui voteraient pour.

Tout n'est pas gagné toutefois, et le prochain risque vient du propre camp de Joe Biden.

Le texte objet de négociations devra désormais être soumis au vote de la Chambre des représentants, où son avenir est plus incertain car des tiraillements ont émergé au sein de l'étroite majorité démocrate.

Le plan d'investissement dans les infrastructures prévoit 550 milliards de dollars de nouvelles dépenses fédérales dans les routes, les ponts, les transports, mais aussi dans l'internet à haut débit et pour lutter contre le changement climatique, en montant par exemple un réseau de bornes de recharge pour voitures électriques.

Si l'on prend en compte la réorientation d'autres financements publics existants, il atteint au total 1.200 milliards de dollars - l'équivalent du PIB de l'Espagne en 2020.

- Infrastructures humaines -

Quelques heures après l'adoption du plan sur les infrastructures, le Sénat a approuvé mercredi à l'aube le cadre d'un autre volet majeur du programme de Joe Biden: investir 3.500 milliards de dollars, soit presque l'équivalent du PIB en 2020 du géant économique qu'est l'Allemagne, dans les "infrastructures humaines".

Comprendre: une avalanche de dépenses sociales dans l'éducation, la santé, le marché du travail et le climat, avec notamment des mesures de transition énergétique censées permettre aux Etats-Unis de respecter les ambitieux objectifs climat de Joe Biden.

Le démocrate veut ramener à zéro les niveaux de pollution dans le secteur énergétique américain d'ici 2035 et que l'économie du pays atteigne une neutralité carbone d'ici 2050.

Le vote de mercredi à l'aube a été serré avec 50 voix en faveur et 49 contre après une session marathon de votes d'amendements.

"Les démocrates du Sénat viennent d'adopter notre résolution budgétaire qui prévoit des investissements historiques dans les emplois américains, les familles américaines et la lutte contre le changement climatique", a tweeté le chef de la majorité démocrate au Sénat Chuck Schumer, après le vote.

Concernant ce projet, les sénateurs républicains ont suivi la discipline de leur parti. Ils considèrent ce montant complètement démesuré et ont promis de s'y opposer farouchement.

Les dirigeants démocrates ont l'intention de faire passer le paquet au cours des prochains mois en utilisant une procédure accélérée connue sous le nom de "réconciliation", qui permet à la législation relative au budget d'être adoptée à la majorité simple.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP