Violent feu sur la Côte d'Azur, des milliers de personnes évacuées

Estelle EMONET
<p>Zone parcourue par l'incendie, le 17 août 2021 près de Gonfaron, dans le Var</p>

Des milliers de personnes dont des touristes dans des campings, ont été évacuées préventivement dans le Var face à un violent feu de forêt combattu par des centaines de pompiers depuis lundi dans l'arrière-pays de Saint-Tropez.

"Des milliers de personnes ont été évacuées à titre préventif, mais il n'y a aucune victime. Quelque 750 pompiers luttent contre ce feu qui est toujours très virulent", a précisé mardi matin à l'AFP une porte-parole des pompiers du Var, la commandante Delphine Vienco, alors que des milliers d'hectares ont déjà été parcourus par les flammes, sans que la surface brûlée puisse encore être évaluée.

"Le feu n’est toujours pas maîtrisé à l'heure actuelle", a complété un responsable de la communication des pompiers au poste de commandement installé sur la commune du Luc (Var). Les soldats du feu craignent que le sinistre ne se renforce dans la journée: en raison des températures élevées et du mistral, "les flammes ont progressé à 4 km/heure alors qu'habituellement c'est 1 km par heure".

<p>Fumées des incendies dans le Var, le 17 août 2021 près de Gonfaron</p>

"La réserve naturelle de la plaine des Maures a été dévastée pour moitié. C'est une catastrophe, car c'est l'un des derniers spots abritant la tortue d’Hermann", a expliqué à l'AFP Concha Agero, directrice-adjointe de l'Office français de la biodiversité, en espérant que ces animaux auront pu s'enfouir sous terre pour se protéger.

Les évacuations d'habitants et touristes ont eu lieu dans l'arrière-pays de Cavalaire et de Saint-Tropez, notamment autour des villages de Grimaud ou de La Môle, selon la commandante Vienco. Ces zones ne sont pas densément peuplées mais de nombreux touristes séjournaient dans des campings.

Dans son dernier point à 06h00, la préfecture du Var a confirmé l'évacuation de six campings, sur les communes de Gassin, La Croix Valmer et Grimaud, et demandé "de ne pas encombrer les routes autour du Golfe de Saint-Tropez" pour laisser travailler les secours.

Les personnes ont été mises à l'abri dans des salles municipales de la région, notamment à Bormes-les-Mimosas, proche de la résidence d'été du président Emmanuel Macron au fort de Brégançon. Sur cette commune, environ 1.200 personnes sont accueillies dans des gymnases et collèges, selon la mairie.

Une longue ligne de fumée grise était nettement visible sur les reliefs des Maures, a constaté un photographe de l'AFP depuis le Luc.

L'incendie avait parcouru au moins 3.500 hectares de forêt et de garrigue mardi matin, à travers le massif des Maures: "Il s'agit de la surface parcourue mais il est trop tôt pour estimer la surface brûlée", ont insisté les pompiers, alors que les largages d'eau par avions et hélicoptères ont repris, en plus des moyens au sol.

- Lutte difficile -

<p>Zone brûlée parès de Gonfaron, le 17 août 2021</p>

"L'incendie est très vaste, c'est une lutte très difficile", a insisté la commandante Delphine Vienco auprès de l'AFP, en soulignant "les conditions défavorables, avec un vent fort et de fortes températures", même si l'alerte canicule a désormais été levée sur le Var et les Alpes-Maritimes.

Selon la dernière évaluation communiquée sur Twitter par les pompiers du Var, les flammes avaient parcouru 22 km depuis lundi.

Les soldats du feu varois, aidés par des collègues de départements du Sud-Est, ont lutté toute la nuit: "Nous avons réussi à éviter dans la nuit que le feu touche la Garde-Freinet", un village à une vingtaine de kilomètres de Saint-Tropez, a expliqué le commandant Vienco. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin est attendu sur le secteur dans la journée.

Si de nombreux pays méditerranéens ont été touchés par de graves incendies cet été --Grèce, Italie, Algérie, Espagne, Maroc--, la France et notamment la Provence-Alpes-Côte-d'Azur, habituellement très touchée l'été, avait été relativement épargnée jusqu'ici. Mais ce feu devrait être l'un des plus importants de la saison dans la région.

Le mistral arrivé sur la Provence lundi a nourri plusieurs autres feux à l'entrée du parc national des Calanques près de Marseille, et sur la presqu'île de Giens, dans le Var, mais ces incendies ont été maîtrisés.

L'année dernière, un incendie avait ravagé 1.000 hectares à Martigues, à l’ouest de Marseille, dans une zone très touristique.

est-vxm-iw-ol/shu

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.