Athlétisme: record du monde et billet pour la finale, Zhoya au rendez-vous des Mondiaux U20

AFP
placeholder

Sasha Zhoya a frappé fort pour son entrée en lice dans les Championnats du monde des moins de 20 ans vendredi à Nairobi: il a décroché sans mal sa qualification pour la finale du 110 m haies, avec à la clef un nouveau record du monde de la catégorie.

Après les séries dans la matinée avec un chrono de 13 sec 12/100e, Zhoya, 19 ans a dominé les demi-finales en 12 sec 93/100e (vent: -0,4 m/s).

Grâce à ce chrono, il est passé pour la première fois sous le seuil mythique des 13 secondes et a battu le précédent record du monde des moins de 20 ans sur les haies de 99 cm (12.99) détenu depuis 2014 par un autre Français, Wilhelm Belocian, et égalé en 2018 par le Jamaïcain Damion Thomas.

Comme largement anticipé, le grand espoir de l'athlétisme français a écoeuré la concurrence: le Jamaïcain Vashaun Vascianna, qui a signé le deuxième chrono des demi-finales, a été relégué à 42/100e (13.35) !

Et pourtant, Zhoya, l'épaule droite strappée en raison d'une contracture survenue à l'entraînement peu après son arrivée à Nairobi, n'était pas particulièrement satisfait de sa demi-finale.

- "Un peu surpris" -

"Les premières sept haies c'était bien. Après, ce n'était pas +ouf+. Je sais que je fais le record aujourd'hui, mais quand je rentre (en France), mes entraîneurs vont me dire ce qu'il faudra corriger", a-t-il expliqué.

placeholder

"J'ai tapé des haies, je n'étais pas équilibré. Quand j'ai passé la ligne, j'étais un peu surpris, je me suis dit +Ah bon+ (...) Un des mes buts est atteint, je peux mettre une croix à côté, le record du monde c'est fait", a souligné celui qui partage son temps depuis 2019 entre la France, pays de sa mère à qui il a dédié ce record du monde en inscrivant sur son dossard le message "Mummas Love", et l'Australie, où il a grandi.

Il sera le grand favori de la finale programmée samedi à 16h15 locales (15h15 françaises).

"Je vais rentrer dans la compétition avec un mindset (état d'esprit) un peu différent, je veux vraiment la médaille d'or (...) Si je suis devant, je vais me concentrer sur la course, pas sur ma technique", a insisté le prodige.

- Konaté en or -

placeholder

Une certitude, il s'agira de sa dernière course sur des haies de 99 cm (contre 106 cm dans les compétitions séniors), car après ces Mondiaux des moins de 20 ans, c'est la préparation des JO-2024 à Paris qui commencera.

"Paris, c'est le plus gros objectif de ma carrière, c'est les Jeux à la maison, j'aurai 22 ans, je serai au top de ma carrière, j'ai trois ans pour me préparer", a-t-il déjà prévenu.

Un autre Français participera à la finale du 110 m haies, Erwann Cinna, qui a signé le 5e chrono des demi-finales (13.51), nouveau record personnel.

Zhoya n'est pas le seul Français à avoir brillé à Nairobi: Erwan Konaté, 18 ans, est devenu champion du monde de saut en longueur avec un bond à 8,12 m, nouveau record personnel (précédemment 7,91 m) et le record de France de la catégorie (précédemment 7,97 m).

Jean-Baptiste Bruxelle a de son côté décroché le bronze au marteau, portant à trois le nombre des médailles françaises à Nairobi.

La troisième journée a en revanche viré au cauchemar pour Anthony Ammirati, grand favori du concours de saut à la perche.

En tête des bilans mondiaux de sa catégorie avec ses 5,72 m réussis en juin et sacré champion d'Europe des moins de 20 ans en juillet, il n'a franchi aucune barre.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP