Covid-19: toujours plus de 2.000 patients en soins critiques

AFP
<p>Des lits attendent des malades du Covid-19 dans le hall de l'hôpital polynésien Taaone à Papeete, le 20 août 2021</p>

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés dans les services de soins critiques est toujours au-dessus des 2.000 patients, selon les données publiées dimanche par les autorités sanitaires.

Avec 103 personnes placées en réanimation ces dernières 24 heures (165 samedi), les services de soins critiques accueillent dimanche 2.128 patients (2.106 samedi).

Cet indicateur, scruté de près par les autorités sanitaires, était passé sous la barre des 1.000 patients le 7 juillet.

Le nombre d'hospitalisations est toujours important avec 10.651 patients (10.463 samedi), dont 542 en 24 heures (120 pour la seule Martinique).

Au cours des dernières 24 heures, 17.300 personnes (22.636 relevées la veille) ont été testées positives au Covid-19. Le taux de positivité des tests se situe à 3,2%, comme la veille.

Avec 44 décès en 24 heures, le nombre de décès s'élève désormais à 113.372 depuis le début de l'épidémie de Covid-19.

<p>Evolution en France du nombre de nouveaux cas, hospitalisations, entrées en réanimation, décès et injections quotidiennes de vaccins, totaux et tendances pour ces cinq indicateurs, au 21 août</p>

Depuis près d'un mois, la courbe des hospitalisations liées au Covid ne cesse de monter et soulève des questions autour de la rentrée scolaire. Une campagne de vaccination via les collèges et lycées débutera dès la rentrée scolaire pour les élèves de plus de 12 ans qui le souhaitent, a annoncé dimanche le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer dans un entretien au JDD.

Pour l'Outremer, la situation est préoccupante. Les écoles, collèges et lycées vont fermer "dès lundi" en Polynésie française en raison de la flambée de Covid-19, dans le cadre d'un durcissement du confinement prévu pour deux semaines.

La Martinique, sous confinement strict, connaît une "relative stabilisation" de l'épidémie mais à un niveau "très élevé" et le directeur de l'Agence régionale de santé de l'île Jérôme Viguier a déclaré samedi à l'AFP: "On va encore avoir besoin de renforts".

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.