Ligue 1: nouvelle faute de goût pour Lyon, accroché par Clermont

Francois-Jean TIXIER
<p>La joie des Clermontois après l'égalisation sur un csc face aux Lyonnais, le 22 août 2021 au Groupama Stadium</p>

Les communiqués, mise à l'écart de Marcelo et les déclarations d'intentions n'ont rien fait ou presque: Lyon a encore failli en concédant un résultat nul face au promu Clermont (3-3) après avoir mené 3-1 à la mi-temps dimanche au Groupama Stadium lors de la 3e journée de Ligue 1.

Et les Lyonnais, qui viennent d'encaisser six buts en deux rencontres, auraient bien pu perdre dans le temps additionnel sur une ultime occasion de Mohamed Bayo (90+4).

Ils pointent à la 13e place du classement (2 points) après avoir été déjà accrochés à domicile par Brest (1-1) et corrigés à Angers (3-0).

De son côté, après deux succès d'entrée à Bordeaux (2-0) et contre Troyes (2-0), Clermont confirme ses brillants débuts en L1 et reste invaincu et 2e du classement à deux longueurs du leader, le Paris Saint-Germain, en attendant les derniers matches de dimanche.

Une nouvelle fois, l'OL a démontré son incapacité à être constant, aussi bien en attaque qu'en défense, sur la durée d'une rencontre. Lyon était pourtant cette fois-ci bien parti pour gagner.

Si la première période a été encourageante, la seconde a été, de nouveau, très inquiétante.

Offensivement, les Lyonnais n'ont pas su concrétiser de belles occasions avant de faillir dans la phase défensive.

Ce match a pourtant permis à Moussa Dembélé d'inscrire ses deux premiers buts de la saison.

Le premier sur un penalty qu'il a transformé et obtenu pour une faute commise sur lui-même par Johan Gastien (4e).

Sur le second, il a repris un tir de Paqueta repoussé par le gardien Desmas pour redonner l'avantage à Lyon (2-1, 20e) après le but inscrit contre son camp par le jeune Sinaly Diomandé à la réception d'un corner qui avait permis aux Clermontois d'égaliser (1-1, 11e).

<p>Le Brésilien Lucas Paqueta après avoir marqué le 3e but de Lyon contre Clermont, le 22 août 2021 au Groupama Stadium</p>

Déjà impliqué sur le deuxième but lyonnais, Paqueta a donné une avance plus conséquente qui aurait dû être suffisante à son équipe en concluant un magnifique mouvement collectif mené avec Bruno Guimaraes et Houssem Aouar (45e).

Cet avantage de deux buts à la mi-temps a traduit la volonté de l'OL d'imposer un pressing haut sur son adversaire donnant ainsi quelques signaux sur l'application des préceptes de son nouvel entraîneur, le Néerlandais Peter Bosz.

Volonté et combativité ont été les éléments moteurs de la première période des Lyonnais, à l'inverse de ce qu'ils avaient affiché sur les deux premiers matches.

- Encore trois buts encaissés -

Mais cette avance de deux buts à la mi-temps s'est avérée un trompe l'oeil.

Car Lyon, qui avait titularisé le vétéran Damien Da Silva aux côtés de Diomandé en défense centrale, alors que le Brésilien Marcelo a été écarté, aurait pu être en difficulté si Mohamed Bayo n'avait pas envoyé dans les nuages une reprise sur un centre de la gauche (24e).

Ou encore si Anthony Lopes n'avait détourné en corner une tentative de Jason Berthomier (37e).

Clermont a également mal négocié certaines situations de contres, surtout avant la mi-temps, alors que la défense rhodanienne semblait débordée.

Mais Elbasan Rashani a quand même réduit l'écart après avoir débordé Da Silva, blessé sur cette action débutée sur une rentrée de touche (3-2, 79e) avant d'égaliser sur une reprise de la tête à la réception d'un corner (90e). Il était entré à la 69e minute.

L'OL avait pourtant eu l'occasion d'assurer sa victoire par l'intermédiaire de Paqueta (46e), Dembélé (75e), Kadewere (80e) ou encore à la 89e minute quand Karl Toko Ekambi et Aouar ont échoué tour à tour sur Arthur Desmas. L'OL ne s'est pas remis de cet énorme loupé, et court toujours après sa première victoire.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.