Bleus: Giroud mis de côté, quatre nouveaux appelés pour la rentrée

Antoine MAIGNAN et Jérémy TALBOT
<p>Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps et l'attaquant Olivier Giroud, le 7 juin 2021 au Stade de France</p>

Après l'échec des Bleus à l'Euro, Didier Deschamps a choisi de convoquer quatre nouveaux joueurs pour la reprise des qualifications au Mondial-2022, début septembre et d'écarter l'expérimenté Olivier Giroud, un choix "du moment" qui pourrait cependant marquer la fin d'une ère.

Est-ce la fin d'une belle histoire chez les Bleus? Arrivé sur le tard dans le football professionnel, Giroud s'éloigne à 34 ans d'une équipe de France dont il est le deuxième meilleur buteur (46 buts), avec laquelle il a remporté le Mondial-2018 mais dont il n'était plus qu'un remplaçant ces derniers mois, barré par le retour de Karim Benzema.

<p>L'attaquant de l'équipe de France Anthony Martial, aux prises avec le défenseur kazakh Temirlan Yerlanov, lors du match de poule comptant pour les qualifications pour le Mondial 2022, le 28 mars 2021 à Nour-Soultan</p>

Le jeu de chaises musicales profite notamment à Anthony Martial, l'attaquant de 25 ans, fort de 27 sélections mais privé de Championnat d'Europe à cause d'une blessure à un genou lors d'un déplacement des Bleus au Kazakhstan en mars.

"C'est un choix sportif du moment par rapport à une liste de 23 avec de la concurrence, comme il y en a toujours eu, avec aussi le retour d'Anthony, blessé pour l'Euro et rétabli. C'est mon choix aujourd'hui. A Olivier de continuer à être performant, il reste toujours disponible", s'est justifié Deschamps depuis le siège de la Fédération, à Paris.

Dans la ligne d'attaque, les "choix" du sélectionneur couplés au forfait de Marcus Thuram et d'Ousmane Dembélé, ont ouvert les portes à Moussa Diaby, l'ailier gaucher formé au Paris SG et auteur d'un bon début de saison avec le Bayer Leverkussen.

- Sans Rabiot ni Pavard -

<p>L'attaquant Moussa Diaby avec l'équipe de France Espoirs, le 31 mai 2021</p>

Le joueur de 22 ans dispose d'un "profil spécifique, une capacité de volume très intense, de la justesse technique car il fait marquer et marque aussi", a résumé Deschamps.

"J'ai encore du travail, je ne veux pas me précipiter, mais quand le moment sera venu, si on me donne ma chance, je la jouerai à fond, avec de l'excitation et toujours la même fierté", avait anticipé en début de semaine Diaby dans un entretien à l'AFP, présentant les Bleus comme un "objectif".

Comme l'ex-Espoir, ils sont trois autres bizuts à avoir connu jeudi le frisson d'une première convocation.

<p>Le défenseur français de l'AC Milan Théo Fernandez, face à l'attaquant de la Sampdoria, Antonio Candreva, lors de leur match de Serie A, le 23 août 2021 à Genoa</p>

C'est le cas de l'arrière gauche de l'AC Milan Théo Hernandez, frère du champion du monde Lucas (en phase de reprise et absent de la liste), et des milieux Aurélien Tchouaméni et Jordan Veretout, respectivement joueurs de Monaco et l'AS Rome. Ces derniers profitent des absences d'Adrien Rabiot, blessé et de Moussa Sissoko, "dans une situation très difficile" à Tottenham selon le sélectionneur. Benjamin Pavard, blessé, est aussi hors de cette liste réduite à 23 joueurs, contre 26 à l'Euro.

- Détermination "intacte" pour Deschamps -

Ce quatuor peut espérer grappiller quelques minutes de jeu lors de ce rassemblement hyper dense de rentrée, marqué par trois rencontres en une semaine. L'équipe de France accueille la Bosnie le 1er septembre à Strasbourg, avant d'aller à Kiev défier l'Ukraine le 4 et de recevoir la Finlande trois jours plus tard à Lyon.

Parmi les joueurs attendus lundi à Clairefontaine, figurent les trois gardiens habituels Hugo Lloris, Steve Mandanda et Mike Maignan. La seule différence vient du fait que Mandanda glisse, à 36 ans, au troisième rang dans la hiérarchie, comme l'a annoncé Deschamps jeudi.

Dans le sens des retours, en revanche, le jeune défenseur central Dayot Upamecano aura l'occasion de faire oublier ses débuts timorés vécus en septembre et octobre 2020. Il revient en sélection après plus d'un an d'attente et un Euro regardé à la télé.

A 15 mois de la Coupe du monde au Qatar, Deschamps a donc opéré un mix entre ses cadres indéboulonnables (Varane, Kanté, Griezmann, Mbappé...), quelques revenants et quatre nouveaux.

<p>Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, lors de sa conférence de presse, le 26 août à Paris, pour annoncer la liste des joueurs convoqués pour les trois matches qualificatifs pour le Mondial-2022,</p>

Après l'échec de l'Euro, stoppé en huitième de finale fin juin face à la Suisse (3-3 a.p., 5-4 t.a.b.), le technicien de 52 ans a jugé "intactes" son envie et sa détermination à soulever de nouveaux trophées, se disant "convaincu qu'il y (avait) de belles choses à faire avec ce groupe".

Le premier rassemblement de l'année, que les Bleus abordent en tête de leur groupe qualificatif, sera en tout cas scruté de très près.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.