La Louisiane face aux dégâts "catastrophiques" de l'ouragan Ida

Daxia ROJAS
placeholder

Electricité coupée, rues inondées, toits arrachés... les habitants de Louisiane mesuraient lundi l'ampleur des dégâts causés par le passage de l'ouragan Ida, son gouverneur les qualifiant de "catastrophiques".

Première conséquence très tangible des rafales d'Ida: plus d'un million de foyers étaient toujours sans électricité à la mi-journée, selon le site spécialisé PowerOutage.US. La maire de la Nouvelle-Orléans LaToya Cantrell a prévenu que le numéro d'urgence 911 n'était toujours pas accessible.

Charriant des vents de 240 km/h, Ida a frappé directement les côtes de la Louisiane dimanche.

"Les dégâts sont vraiment catastrophiques", a déploré son gouverneur John Bel Edwards à la chaîne NBC. Au moins une personne a été tuée par la chute d'un arbre dans le bourg de Prairieville. Mais le gouverneur a dit s'attendre à ce que le bilan augmente de façon "considérable" au fil de la journée.

Appuyée par la garde nationale, l'agence américaine de gestion d'urgence a dépêché plus de 5.200 personnes pour venir en aide aux sinistrés, a assuré le Pentagone.

Les habitants de la Nouvelle-Orléans, ville de 390.000 habitants qui dépend principalement du tourisme, se réveillaient lundi sous une pluie intermittente et de fortes bourrasques de vent.

Quelques uns d'entre eux défiaient les nombreuses injonctions des autorités à rester chez soi, face au risque de crues soudaines, ou d'électrocution.

Craig Anderson, 67 ans, inspecte sa voiture rouge dont le pare-brise a été endommagé par la chute d'une grosse tuile. "J’ai de la chance, je n’étais pas à l’intérieur (du véhicule)", souffle-t-il auprès de l'AFP.

- Un ouragan en chasse un autre -

placeholder

Des branches, du verre brisé et d'autres petits débris jonchent les rues du centre-ville.

En périphérie de la ville, un balai de véhicules de secours se lançait au chevet des communes les plus sinistrées. Des habitants de LaPlace, à une cinquantaine de kilomètres de là, ont appelé à l'aide sur les réseaux sociaux en se disant piégés par l'eau qui montait.

Des scènes de désolation devenues tristement redondantes, dans cet Etat du sud des Etats-Unis, où un ouragan en chasse souvent un autre.

Mais avec le réchauffement de la surface des océans, les tempêtes deviennent plus puissantes, alertent les scientifiques. Elles font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières.

placeholder

Et tous ont encore à l'esprit le douloureux souvenir de Katrina, ouragan qui avait touché terre le 29 août 2005, en Louisiane, seize jours jour pour jour avant l'arrivée d'Ida. Plus de 1.800 personnes avaient péri et les dégâts s'étaient comptés en milliards de dollars.

"J'étais là il y a 16 ans pour Katrina, le vent semblait pire cette fois-ci", confie à l'AFP Dereck Terry, 53 ans. "Mais les dégâts sont moins importants, j'ai l'impression", juge l'homme au t-shirt à l’effigie de Superman, un parapluie à la main.

Rétrogradée en tempête tropicale, Ida fonçait désormais au-dessus du Mississippi, l'un des Etats les plus pauvres des Etats-Unis, menacé d'inondations.

Le président Biden, qui avait déclaré la Louisiane en état de catastrophe majeure, s'entretiendra en début d'après-midi avec les gouverneurs et maires des communes affectées.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

logo AFP