Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Un agent de santé portant un équipement de protection individuelle effectue un prélèvement nasal pour détecter le coronavirus lors d'une série de tests sur des travailleurs à l'extérieur d'un marché à Bangkok, le 4 septembre 2021</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Le climat ne peut attendre la fin de la pandémie -

Malgré la pandémie de Covid-19, le monde ne peut pas différer les mesures "urgentes" à prendre contre le réchauffement climatique et la destruction de la nature, qui menacent la santé humaine, plaident lundi les principaux journaux médicaux de la planète, dans un éditorial sans précédent.

"La santé est déjà altérée par l'augmentation de la température mondiale et la destruction de la nature", écrivent les rédacteurs en chef d'une vingtaine de revues prestigieuses dont le Lancet, le British Medical Journal ou le National Medical Journal of India.

<p>Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 5 septembre à 10H00 GMT</p>

"Les températures plus élevées ont entraîné une augmentation des cas de déshydratation et de problèmes rénaux, de tumeurs dermatologiques malignes, d'infections tropicales, de problèmes mentaux, de complications de grossesses, d'allergies et de mortalité, et de morbidité cardiovasculaire et pulmonaire", souligne cet éditorial publié dans 220 journaux médicaux.

Un réchauffement à +1,5°C --seuil qui pourrait être atteint autour de 2030 selon le rapport des experts du Giec publié début août--, et la perte continue de biodiversité "risquent d'entraîner des dommages catastrophiques et irréversibles pour la santé".

- Qualifs Mondial-2022: le match Brésil-Argentine stoppé par les autorités sanitaires -

Les retrouvailles entre Lionel Messi et Neymar avec leurs sélections ont tourné court, avec l'arrêt du match Brésil-Argentine, dimanche à Sao Paulo, sur intervention des autorités sanitaires brésiliennes, quatre joueurs argentins évoluant en Angleterre étant accusés de violer les protocoles anti-Covid.

<p>L'international argentin Lionel Messi après que des employés de l'Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa) soient entrés sur le terrain lors du match de qualification entre le Brésil et l'Argentine pour la Coupe du monde de la FIFA Qatar 2022, à Sao Paulo, au Brésil, le 5 septembre 2021</p>

La Fifa a confirmé dans un communiqué que cette rencontre des qualifications pour le Mondial-2022 avait été "suspendue sur décision de l'arbitre", sans préciser si elle sera reportée ou non à une date ultérieure.

Le coup d'envoi avait été donné depuis à peine cinq minutes quand des représentants de l'agence sanitaire Anvisa et de la police fédérale sont entrés sur le terrain pour mettre fin à la rencontre.

Après plus de deux heures passées dans le vestiaire, les Argentins se sont dirigés vers l'aérogare pour quitter sans délai le territoire brésilien.

Par ailleurs, Zack Steffen, le gardien remplaçant de Manchester City, manquera les deux prochains matches de l'équipe américaine en qualifications pour le Mondial-2022 après avoir été testé positif au Covid-19, a annoncé dimanche la fédération américaine (US Soccer).

- Irak: peu d'étrangers autorisés pour un important pèlerinage -

L'Irak n'autorisera que 40.000 étrangers, dont 30.000 Iraniens, à participer au pèlerinage chiite d'Arbaïn fin septembre dans la ville sainte de Kerbala, en raison de la pandémie, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires.

Avant la pandémie, des millions de pèlerins chiites se pressaient chaque année à Kerbala, dans le centre de l'Irak, pour marquer la fin des 40 jours du deuil de l'imam Hussein, troisième imam des musulmans chiites, mort en 680.

- France: pas de vaccination pour les moins de 12 ans pour l'instant -

<p>Des gens reçoivent des doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 dans un centre de vaccination temporaire installé dans le centre de Papeete, en Polynésie française, le 4 septembre 2021</p>

Le directeur général de la santé français Jérôme Salomon a écarté dimanche l'hypothèse d'une vaccination des enfants de moins de 12 ans, pour le moment.

"On n'en est pas du tout à la vaccination des enfants (de moins de 12 ans: ndlr), pour plein de raisons: parce qu'il nous manque des données scientifiques, ensuite parce que des études sont en cours", a-t-il déclaré sur BFMTV.

- Plus de 4,56 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 4,56 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 220 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP dimanche à 10H00 GMT.

<p>Bilan mondial de la pandémie de nouveau coronavirus, au 5 septembre à 10h00 GMT</p>

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (648.467), devant le Brésil (583.628) et l'Inde (440.533).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement établi.

burs-mlb

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.