Portugal: décès de l'ex-président socialiste Jorge Sampaio

AFP
<p>Le président portugais Jorge Sampaio le 23 novembre 2001 à Lima, lors d'une visite officielle</p>

L'ancien président portugais Jorge Sampaio, un socialiste ayant plus tard occupé plusieurs postes auprès des Nations unies, est décédé vendredi dans la région de Lisbonne, à l'âge de 81 ans.

Les obsèques de l'ancien chef d'Etat auront lieu dimanche, a indiqué le gouvernement socialiste qui a décrété trois jours de deuil national à partir de samedi.

Jorge Sampaio laissé "un double héritage fait de liberté mais aussi d'égalité", a souligné l'actuel président de la République, le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, tandis que le Premier ministre Antonio Costa a salué "la "droiture éthique" de M. Sampaio.

Le secrétaire général de l'ONU, le Portugais Antonio Guterres, a rendu hommage "au défenseur de la démocratie et de la justice sociale", dont il dit avoir été "personnellement inspiré", alors que le président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, a salué "le défenseur de la liberté et de l’égalité" qui "a consacré sa vie à la défense de la démocratie et des valeurs européennes".

L'ancien président sera inhumé dans le cimetière Alto Sao Joao, à l'issue d'une cérémonie solennelle organisée dans le cloître du monastère des Hiéronymites en présidence de plusieurs personnalités, a précisé le ministre des Affaires étrangères Augusto Santos Silva.

Secrétaire général du Parti socialiste, maire de Lisbonne puis chef de l’État entre 1996 et 2006, Jorge Sampaio souffrait de problèmes cardiaques et était hospitalisé depuis fin août.

Né à Lisbonne le 18 septembre 1939 au sein d'une famille bourgeoise, il se lance dans la politique pendant ses études de droit en devenant un des meneurs des grèves universitaires de 1962 contre la dictature d'Antonio Salazar (1932-1968). Devenu avocat, il défend plusieurs prisonniers politiques.

En 1978, quatre ans après la révolution des Œillets qui a mis fin à la dictature, Jorge Sampaio adhère au Parti socialiste fondé par Mario Soares, son prédécesseur à la présidence de la République (1986-1996).

<p>L'ancien président portugais Jorge Sampaio lors d'une visite à Londres le 13 février 2002</p>

Longtemps député, il devient secrétaire général du parti en 1989 et, la même année, remporte la mairie de Lisbonne avec le soutien des communistes.

Battu lors des législatives de 1991, il prend sa revanche en remportant l'élection présidentielle de 1996 dès le premier tour face à son rival de droite, Anibal Cavaco Silva, qui lui succédera à la présidence (2006-2016).

Après deux mandats présidentiels, Jorge Sampaio deviendra à 66 ans envoyé spécial pour l'initiative "Halte à la tuberculose" des Nations unies. Il a ensuite occupé le poste de Haut représentant pour l'Alliance des civilisations, dont le but est de promouvoir des initiatives visant à dépasser les incompréhensions entre cultures et religions.

Dernièrement, Jorge Sampaio, père de deux enfants, dirigeait une plateforme internationale de soutien aux étudiants syriens.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.