US Open: Medvedev s'empresse de revenir en finale

Nicolas PRATVIEL
<p>Le Russe Daniil Medvedev, vainqueur (6-4, 7-5, 6-2) du Canadien Félix Auger-Aliassime, en demi-finale de l'US Open, le 10 septembre 2021 à à New York</p>

D'un réalisme diabolique, sans forcer son talent, Daniil Medvedev a écarté sans ménagement le Canadien Félix Auger-Aliassime, vendredi, pour rallier sa deuxième finale de l'US Open, où il attend désormais de savoir qui de Novak Djokovic ou Alexander Zverev va le rejoindre dimanche.

Le N.2 mondial s'est débarrassé 6-4, 7-5, 6-2 du Canadien (15e) en à peine plus de deux heures.

Le Russe, qui avait été battu en 2019 à ce stade par Rafael Nadal après un combat épique en cinq sets. "Si le même type de match fou a lieu, j'espère que ça se terminera différemment", a-t-il souri au micro sur le Arthur Ashe.

Demi-finaliste l'an passé à Flushing Meadows, défait par l'Autrichien Dominic Thiem futur vainqueur du tournoi, Medvedev a cette fois parfaitement tenu son rang face à son jeune adversaire de 21 ans, dont c'était la première incursion dans le dernier carré d'un Majeur, même s'il a estimé "ne pas avoir joué à (son) meilleur niveau".

<p>Le Canadien Félix Auger-Aliassime, lors de sa défaite face au Russe Daniil Medvedev, en demi-finale de l'US Open, le 10 septembre 2021 à New York</p>

Il a pourtant été diabolique de réalisme, en parvenant à convertir toutes les balles de break qu'il s'est procurées, soit cinq. Certes aidé par un adversaire coupable de trop de fautes directes (39).

Un 100% qui s'est produit d'abord au septième jeu du premier set, empoché sur son sixième ace (12 au total).

- A l'économie -

Lors de la deuxième manche, Medvedev a été breaké à 4-1 sur une double faute. Menant 5-2, Auger-Aliassime s'est procuré deux balles de set, effacées par son adversaire, qui a subitement haussé son niveau et lâché ses coups.

<p>Le Russe Daniil Medvedev, lors de sa demi-finale de l'US Open contre le Canadien Félix Auger-Aliassime, le 10 septembre 2021 à à New York</p>

"Je devais revenir à mon meilleur parce qu'à ce moment-là, je savais que je pouvais le briser mentalement et c'est ce qui est arrivé", a-t-il expliqué.

Le Russe a ensuite été irrésistible, alignant cinq jeux d'affilée - dont onze points consécutifs réussis sur les trois derniers, là encore en breakant deux fois dès le premier coup.

Au troisième set, Auger-Aliassime, plombé par un trop grand nombre de doubles fautes (10), a totalement baissé de pied, comprenant qu'il n'avait aucune chance d'inverser la tendance. Medvedev s'est vite envolé, deux autres fois du premier coup, pour en finir en à peine plus de deux heures.

<p>La joie du Russe Daniil Medvedev, vainqueur (6-4, 7-5, 6-2) du Canadien Félix Auger-Aliassime, en demi-finale de l'US Open, le 10 septembre 2021 à à New York</p>

Bien content de s'être ainsi économisé, le Moscovite attend désormais de savoir qui de Djokovic, qui l'avait étrillé en finale à Melbourne en février, ou de Zverev sera son adversaire dimanche.

"C'est toujours mieux de se qualifier en premier, là je vais profiter pour me reposer en prenant plaisir à regarder l'autre demi-finale qui va être un sacré match. Je suggère d'ailleurs à tout le monde de le regarder", a-t-il conclu.

- Djokovic en mission "GOAT" -

En session nocturne, le Serbe tentera de gravir contre l'Allemand, l'avant-dernière marche sur sa route d'un Grand Chelem historique sur la même année, chose plus réussie depuis Rod Laver en 1969. L'Australien aujourd'hui âgé de 83 ans est d'ailleurs présent à New York pour assister à cet éventuel exploit qui porterait de surcroît à 21 le record du nombre de titres majeurs collectés par un seul joueur.

<p>Le Serbe Novak Djokovic, après sa victoire en quart de finale de l'US Open contre l'Italien Matteo Berrttini le 8 septembre 2021 à New York, n'est qu'à deux matches d'un Grand Chelem calendaire historique</p>

S'il y parvient, le Serbe de 34 ans ne pourra plus se voir contester, sur le plan du palmarès tout du moins, le statut de "GOAT" (Greatest of All Time, plus grand joueur de tous les temps) du tennis, Roger Federer et Rafael Nadal étant bloqués à 20 sacres.

En attendant, Djokovic peut déjà réussir à encore égaler le Suisse, avec ce qui serait sa 31e finale du Grand Chelem, un record chez les messieurs. Il deviendrait aussi le plus vieux finaliste de l'US Open depuis Andre Agassi, 35 ans en 2005, et pourrait être le plus vieux vainqueur depuis Ken Rosewall, 35 ans en 1970.

Il lui faudra d'abord écarter Zverev et ce ne sera pas une mince affaire, car l'Allemand est le joueur en forme de l'été, depuis sa médaille d'or olympique remportée à Tokyo début août, après l'avoir au passage battu en demi-finale alors qu'il était pourtant bien mal embarqué, mené 1 set à 0 avec un break de retard.

Le Masters 1000 de Cincinnati empoché dans la foulée, le 4e joueur mondial en est désormais à 16 victoires d'affilée, après avoir passé chacun de ses tours sans encombre à Flushing Meadows.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.