Masters 1000 de Paris: Medvedev éteint Gaston, Djokovic en toute sérénité

Igor GEDILAGHINE
<p>Le Français Hugo Gaston (d) félicite le Russe Daniil Medvedev, vainqueur de leur quart de finale, 7-6 (9/7), 6-4, au Masters 1000 de Paris, le 5 novembre 2021 à l'AccorHotels Arena</p>

Fin de la belle aventure d'Hugo Gaston à Bercy: Daniil Medvedev a éteint vendredi les ardeurs du Français en quarts de finale du Masters 1000 de Paris où Novak Djokovic a sereinement rallié le dernier carré.

"Je savais qu'il fallait que je montre mon meilleur niveau. Ce n'était pas facile et en plus, l'ambiance était comme en Coupe Davis", a commenté Medvedev après sa victoire 7-6 (9/7), 6-4.

<p>La joie du Russe Daniil Medvedev, vainqueur du Français Hugo Gaston (7-6 (9/7), 6-4), en quart de finale du Masters 1000 de Paris, le 5 novembre 2021 à l'AccorHotels Arena</p>

"Je suis très content d'avoir gagné, surtout le premier set... sur un miracle", a-t-il ajouté avant de raconter comment, alors que le 103e mondial avait trois balles de set sur son service à 5-4, le Russe s'en est sorti.

"A 40-0, il est enflammé, il a presque le set gagné. Il sert au T, il met la balle sur la ligne. Je pensais qu'il avait réussi un ace, mais je tends la main juste pour essayer de toucher la balle. Je la touche, je la mets dedans... et je gagne le set. C'est ça le tennis!", a narré le N.2.

De son côté, le Toulousain de 21 ans a confié que cette séquence était "le seul moment où (il) pouvait avoir quelques regrets sur ce match".

<p>Le Français Hugo Gaston, lors de sa défaite (7-6 (9/7), 6-4) face au Russe Daniil Medvedev, en quart de finale au Masters 1000 de Paris, le 5 novembre 2021 à l'AccorHotels Arena</p>

"Forcément, je dois mieux faire. Cela se paye contre les tout meilleurs joueurs au monde, la moindre petite erreur se paye cash. C'est ce qui s'est passé", a-t-il poursuivi.

Dans la seconde manche, Gaston qui en était à son sixième match du tournoi après les deux tours de qualifications et deux magnifiques victoires face au 17e mondial Pablo Carreño puis au 35e Carlos Alcaraz, a baissé physiquement et le tenant du titre s'est imposé plus aisément, malgré le bruyant soutien d'une salle de Bercy comble et toute acquise à la cause de son adversaire.

- "Ce sera pour moi" -

"C'était une bonne atmosphère. C'était contre moi et c'est normal, je jouais contre un Français. Maintenant, j'espère que le prochain match ce sera pour moi!", a lancé Medvedev au public en s'attirant une ovation.

Il y a effectivement des chances que le public soit en sa faveur samedi car, dans un remake de la dernière finale, le Russe francophone affrontera l'Allemand Alexander Zverev (4e) qui a généralement peu de soutien populaire et qui a éliminé le Norvégien Casper Ruud (8e) 7-5, 6-4.

Dans le haut du tableau, la demi-finale opposera le N.1 mondial Djokovic au Polonais Hubert Hurkacz (10e).

<p>Le Serbe Novak Djokovic, lors de son quart de finale du Masters 1000 de Paris, face à l'Américain Taylor Fritz, le 5 novembre 2021 à l'AccorHotels Arena</p>

"Il joue bien, mais je joue bien aussi", a prévenu le Serbe à l'adresse de son futur adversaire, après avoir battu l'Américain Taylor Fritz (26e) 6-4, 6-3 en 1h13.

Effectivement, Hurkacz joue bien ces derniers temps.

A 24 ans, le tombeur de Roger Federer cet été en quarts de finale à Wimbledon, a remporté en avril à Miami son premier Masters 1000 et a atteint les quarts aux Masters 1000 d'Indian Wells juste avant de venir à Paris.

- Hurkacz aux Masters -

En se qualifiant pour les demies à Bercy, il a décroché le 8e et dernier ticket pour les Masters de fin d'année à Turin (14-21 novembre) où il rejoindra Djokovic, Medvedev, Tsitsipas, Zverev, Rublev, Berrettini et Ruud.

<p>La joie du Polonais Hubert Hurkacz, après sa victoire aux dépens de l'Australien James Duckworth (6-2, 6-7 4/7),7-5) en quart de finale du Masters 1000 de Paris, le 5 novembre 2021 à l'AccorHotels Arena</p>

Pour cela, le Polonais a écarté vendredi l'Australien James Duckworth (55e) 6-2, 6-7 (4/7),7-5.

"Ce n'était pas facile de le jouer. Bien sûr, dans un coin de ma tête, j'avais la pression de devoir gagner aujourd'hui (pour se qualifier pour Turin, NDLR). C'était un petit peu de pression supplémentaire. Mais c'est cela aussi qui m'a poussé à faire de mon mieux", a-t-il commenté.

Djokovic compte un peu sur cette joie pour lui faciliter sa propre tâche: "J'espère qu'il est content et qu'il en a fini avec ce tournoi !", a plaisanté le Serbe qui tente de terminer l'année N.1 mondial pour la 7e fois et ainsi devenir seul détenteur du record, Pete Sampras l'ayant fait six fois.

"C'est la principale raison pour laquelle je suis là, a convenu Nole. J'espère m'en assurer cette semaine, mais sinon, il me restera une chance à Turin".

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.