Espagne: un avion atterrit d'urgence, les passagers s'enfuient

AFP
<p>Vue de l'aéroport de Palma de Majorque, en Espagne, en novembre 2005</p>

L'aéroport de Palma de Majorque, un des plus fréquentés d'Espagne dans l'archipel des Baléares, a dû fermer pendant près de quatre heures vendredi après que plusieurs passagers d'un avion ayant atterri d'urgence sont partis en courant sur le tarmac, selon les autorités aéroportuaires.

L'avion, qui effectuait un vol entre le Maroc et la Turquie, a été dérouté vers Palma de Majorque, où il a effectué un atterrissage d'urgence en raison du malaise supposé d'un passager, a indiqué la Garde civile à l'AFP.

Pendant l'évacuation du voyageur soi-disant malade, une vingtaine de passagers ont profité de l'occasion pour s'enfuir de l'avion en courant sur le tarmac. Deux personnes ont été arrêtées, a précisé la garde civile.

D'après le quotidien El Pais, les enquêteurs travaillent sur l'hypothèse d'un coup monté en vue d'entrer illégalement en Espagne.

Le passager qui s'était plaint d'un malaise a été transporté à l'hôpital, où il a été déclaré en parfaite santé et arrêté par la police pour "aide à l'immigration illégale et infraction à la loi sur les étrangers", selon le journal.

Un des passagers qui l'avait accompagné à l'hôpital a lui aussi disparu dans la nature, précise El Pais, qui fait état de cinq arrestations en plus de celle du simulateur.

D'après l'application FlightRadar24, l'appareil dérouté était un Airbus A320 de la compagnie Air Arabia Maroc, qui effectuait un vol entre Casablanca et Istanbul.

En raison de cet incident, 13 avions à destination de Palma ont été déroutés vers d'autres aéroports, et 16 vols au départ ont subi d'importants retards, selon les autorités aéroportuaires. L'aéroport a rouvert vers minuit vendredi soir après environ quatre heures de fermeture.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.