Au moins deux morts dans l'explosion d'un minibus à Kaboul

AFP
<p>Des habitants de Kaboul passent à côté de la carcasse du minibus qui a explosé dans l'ouest de la capitale afghane, le 17 novembre 2021</p>

Au moins deux personnes ont été tuées et cinq blessées mercredi lorsqu'une bombe a explosé dans un minibus à Kaboul selon un responsable taliban, un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique.

L'explosion a eu lieu dans l'Ouest de la capitale afghane, dans le quartier de Dasht-e-Barchi, a déclaré à l'AFP ce responsable taliban, qui n'a pas voulu décliner son identité. Il s'agit d'un quartier de la minorité chiite hazara.

C'est la deuxième fois en moins d'une semaine que cette zone est visée par ce genre d'attaque: le 13 novembre, un journaliste a été tué et quatre personnes blessées dans une explosion similaire. L'Etat islamique-Khorasan (EI-K), branche locale du groupe jihadiste, a également revendiqué l'attaque.

"Selon nos premières informations, la bombe se trouvait sur le minibus. Nous avons lancé une enquête", a ajouté le responsable taliban.

<p>Carte de Kaboul en Afghanistan, précisant l'endroit où une bombe a explosé dans un minibus en faisant plusieurs victimes, le 17 novembre</p>

"J'ai entendu une énorme explosion, quand j'ai regardé autour de moi, un minibus et un taxi étaient en feu", a raconté un employé de l'AFP, qui a été témoin de l'explosion. "J'ai aussi vu des ambulances se précipiter sur la zone pour emmener des blessés et des morts à l'hôpital".

Dans un communiqué sur les chaînes Telegram du groupe, l'EI-K a affirmé avoir mené "deux explosions séparées" qui "ont fait plus de 20 tués et blessés dans les rangs des hérétiques", dans une référence aux chiites.

Depuis leur arrivée au pouvoir le 15 août, les talibans, qui font du retour de la sécurité dans le pays leur priorité après des décennies de guerre, sont confrontés à une vague d'attentats menés par les jihadistes du groupe Etat islamique.

L'EI-K, rival et principal adversaire du mouvement islamiste au pouvoir, a ciblé ces dernières semaines aussi bien les talibans que la minorité chiite afghane.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.