Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Un magasin fermé à Salzbourg, en Autriche, pour cause de confinement dans le cadre de la lutte anti-Covid-19, le 22 novembre 2021</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- L'Autriche se reconfine dans un climat électrique -

L'Autriche est officiellement confinée depuis lundi, ses 8,9 millions d'habitants ayant, sur le papier, l'interdiction de sortir, sauf pour faire des courses, du sport ou pour des soins médicaux. Il est possible de se rendre au bureau et de déposer les enfants à l'école mais les autorités ont appelé à les garder à domicile.

Samedi, environ 40.000 personnes étaient descendues dans la rue à Vienne pour crier à la "dictature", à l'appel du parti d'extrême droite FPÖ.

Aux Pays-Bas, 145 personnes ont été arrêtées au cours des trois derniers jours de troubles, selon la police.

- Pression pour la vaccination en Allemagne -

Les Allemands seront "vaccinés, guéris ou morts" d'ici à la fin de l'hiver en raison de la flambée actuelle du nombre des contaminations, a averti lundi le ministre de la Santé Jens Spahn.

Evoquant un variant Delta "très, très contagieux", il a appelé les Allemands à "urgemment" se faire vacciner, en particulier dans les régions du sud et de l'est, car l'Allemagne est frappée de plein fouet par une nouvelle vague de Covid-19 que les experts attribuent notamment à un taux de vaccination (68%) parmi les plus faibles de l'Europe occidentale.

- France : pic d'hospitalisations attendu "fin décembre ou janvier" -

Le nombre des patients ayant contracté le Covid hospitalisés en soins critiques est "relativement stable" et les conséquences sur l'hôpital de la 5e vague, "si elle doit se produire", ne sont pas attendues pour avant "fin décembre ou janvier", a déclaré lundi le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris Martin Hirsch.

"L'hôpital est en situation difficile. Aujourd'hui, ça n'est pas les patients Covid", a-t-il dit, citant la grippe ou les maladies infantiles de saison, mais le manque de personnel et les lits fermés accroissent les tensions.

- ... et situation "très explosive" en Guadeloupe -

<p>Barrage érigé par des militants du syndicat Union générale des travailleurs de Guadeloupe, opposés à l'obligation vaccinale des soignants, le 17 novembre 2021 aux Abymes, en Guadeloupe</p>

Le président Emmanuel Macron a assuré lundi le département français de la Guadeloupe (Caraïbes), où la contestation de l'obligation vaccinale des soignants a dégénéré en crise sociale d'ampleur, de la "solidarité" de la nation face à "une situation très explosive" et demandé à "ne rien céder au mensonge et à la manipulation" politique.

Des renforts de police en provenance de métropole ont participé au démantèlement de barricades, mais la poursuite des violences a conduit le rectorat à suspendre lundi l'accueil des élèves dans les écoles, collèges et lycées.

- Auckland s'apprête au déconfinement -

La Nouvelle-Zélande va mettre fin début décembre au confinement de trois mois et demi dans sa plus grande ville, Auckland, adoptant une nouvelle stratégie de lutte contre le coronavirus, a annoncé lundi la Première ministre Jacinda Ardern.

La maladie n'a fait que 40 morts sur une population de cinq millions d'habitants et le niveau de vaccination se situe actuellement autour de 83%, mais la pression s'est accrue avec le variant Delta, conduisant le gouvernement à remettre en cause sa politique dite "zéro-Covid" avec confinement strict.

- Plus de 5,1 millions de morts -

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 5.148.939 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

<p>Des milliers de paires de chaussures ont été posées à Podgorica devant le ministère de la Santé monténégrin en hommage aux 2.231 personnes au moins qui sont morts du Covid-19 dans le pays, le 19 novembre 2021</p>

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 771.118 décès, devant le Brésil (612.659), l'Inde (465.911), le Mexique (292.471) et la Russie (265.336).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan global de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

burx-jba/mw/bds

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.