Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Dose du vaccin Moderna contre le Covid-19 dans un centre de vaccination à Ramsgate, au Royaume-Uni, le 16 décembre 2021</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Les Européens mobilisés pour accélérer les rappels vaccinaux

Les dirigeants de l'UE se sont engagés à accélérer la vaccination anti-Covid et à mieux se coordonner face à la progression du variant Omicron, lors d'un sommet jeudi à Bruxelles, où ils ont aussi fait front commun pour dissuader la Russie d'une attaque contre l'Ukraine.

"L'extension de la vaccination à tous et l'administration des doses de rappel sont cruciales et urgentes", ont déclaré les chefs d'Etat et de gouvernement dans leurs conclusions, alors que la propagation du nouveau variant du coronavirus inquiète à l'approche des fêtes de fin d'année.

- Le G7 Santé appelle à "coopérer" face à la "plus grande menace actuelle pour la santé publique mondiale"

Les ministres de la Santé des pays du G7 ont appelé jeudi soir à la coopération face au variant Omicron du coronavirus, qu'ils ont qualifié de "plus grande menace actuelle pour la santé publique mondiale".

<p>Centre de vaccination dans une cathédrale à Chester, au Royaume-Uni, le 16 décembre 2021</p>

A l'issue jeudi de leur dernière réunion sous la présidence britannique du G7, les ministres du Royaume-Uni, des Etats-Unis, de France, du Canada, d'Allemagne, d'Italie et du Japon se sont dits "profondément préoccupés par l'augmentation du nombre de cas" du variant.

- Biden prédit un "hiver de maladie grave et de mort" aux non vaccinés

Joe Biden a mis en garde contre "un hiver de maladie grave et de mort" pour les personnes non vaccinées, avec l'explosion du variant Omicron du Covid-19, et appelé les Américains à se faire vacciner, alors que partout dans le monde les restrictions se multiplient.

"La seule vraie protection est de recevoir votre injection", a dit le président américain, insistant sur le fait que le variant Omicron est "là" et va "se mettre à circuler beaucoup plus rapidement aux Etats-Unis".

- USA: les autorités sanitaires recommandent de vacciner avec Pfizer et Moderna plutôt que Johnson & Johnson

Les autorités sanitaires américaines ont recommandé jeudi soir à tous les adultes de se vacciner contre le Covid-19 avec Pfizer et Moderna plutôt qu'avec Johnson & Johnson, en raison du risque de thrombose lié au vaccin de J&J.

Cette décision, annoncée par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), porte un coup dur au remède de Johnson & Johnson, auquel neuf décès ont été attribués dans le pays.

- France: "motifs impérieux" pour les voyages avec le Royaume-Uni

La France va rétablir dans la nuit de vendredi à samedi l'obligation de "motifs impérieux" pour les voyageurs en provenance et à destination du Royaume-Uni face à "la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron" dans ce pays.

<p>Le terminal d'Eurostar à la Gare du Nord, à Paris, en avril 2020</p>

La validité des tests au départ du Royaume-Uni est réduite de 48 heures à 24 heures. Un système d'isolement à l'arrivée en France est également instauré.

En revanche, la France "n'envisage pas de mettre en place de tests" anti-Covid pour les voyageurs venant d'autres pays de l'UE, malgré la montée du variant Omicron, a déclaré Emmanuel Macron jeudi soir à l'issue d'un conseil européen.

- Le Québec réinstaure des jauges dans les restaurants, les magasins

Le Québec va réinstaurer des jauges dans les bars, les restaurants et les magasins pour limiter la propagation du variant Omicron, a annoncé jeudi le Premier ministre de la province francophone François Legault qui a évoqué une situation "critique".

- Brésil: feu vert pour la vaccination des 5-11 ans avec Pfizer

Le régulateur sanitaire brésilien a approuvé jeudi l'utilisation du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour des enfants de 5 à 11 ans, comme l'ont fait récemment d'autres pays à travers le monde.

- Plus de 5,3 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5,3 millions de morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 803.503 décès, devant le Brésil (617.395), l'Inde (476.478) et le Mexique (297.187)

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.

burs-ang-fm/cds/mm/adc/ybl

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.