Mondial de hand: les Françaises arrachent leur place en finale au bout du suspense

Thomas BACH
<p>Les joueuses de l'équipe de France savourent leur victoire sur le Danemark en demi-finale du Mondial de hand à Granollers, le 17 décembre 2021</p>

Les handballeuses françaises, championnes olympiques à Tokyo il y a un peu plus de quatre mois, se sont hissées en finale du Mondial-2021, au terme d'une demi-finale pleine de suspense, contre le Danemark (23-22) vendredi et se retrouvent à un match d'un doublé exceptionnel.

Les coéquipières de Coralie Lassource affronteront dimanche en fin d'après-midi (17h30) la Norvège, championne d'Europe l'an passé, qui est venue à bout de l'Espagne, vice-championne du monde en 2019, vendredi dans la soirée (20h30).

Pour les Françaises, cette troisième étape de leur périple scandinave en Catalogne après la Suède en quarts et le Danemark en demies, sera l'occasion de prendre leur revanche sur les Norvégiennes qui les avaient battues en finale de l'Euro à Herning il y a exactement un an.

"Il a fallu aller le chercher celui-là, il a fallu patienter, s'accrocher quand on n'a pas été très bon, éviter de les laisser partir sur un score qui n'aurait pas été rattrapable", a reconnu le sélectionneur de l'équipe de France, Olivier Krumbholz, assuré de décrocher sa 13e médaille dans un grand championnat.

Dans une rencontre très compliquée face à une défense scandinave très bien en place, les Bleues ont fait une très grande partie de la demi-finale derrière au score, pénalisées par des pertes de balle (dix sur les trente premières minutes) et une attaque en échec sur Althea Reinhardt, la gardienne danoise.

Menées de quatre buts à plusieurs reprises en première période (8-4, 16e, 10-6, 20e) puis en seconde période (18-14, 41e), les Françaises ont mis du temps à trouver la faille, et c'est finalement sur un choix tactique d'une défense étagée avec Estelle Nze Minko en position avancée, "la voltigeuse" comme le glisse Krumbholz, qu'elles ont mis le doute dans la tête de l'attaque danoise.

<p>Alicia Toublanc, en position défensive, tente de bloquer la Danoise Anne Mette Hansen au palais des sports de Granollers, le 17 décembre 2021</p>

"La défense 1-5 a parfaitement fonctionné. Des fois il ne faut pas la lancer trop tôt. On l'a lancé au bon moment, on a été brillant en défense, tous les défenseurs l'ont été à ce moment-là. On pense en particulier à Estelle, mais il faut toujours une colonne centrale dans ce type de défense", a souligné le sélectionneur.

- Toublanc pour passer devant -

Les Françaises sont revenues au score à ce moment-là, juste après avoir assez mal négocié une double supériorité numérique. C'est alors que les joueuses clés de l'équipe, Grâce Zaadi, Estelle Nze Minko et Pauletta Foppa ont accéléré pour revenir à égalité au score (20-20, 51e).

Althea Reinhardt, parfaite dans ses cages jusque-là, a laissé sa place à Sandra Toft dans les dix dernières minutes. Et la gardienne de Brest a maintenu son équipe dans la lutte, à un moment où les Françaises prenaient le dessus, par des parades sur un jet de 7 mètres d'Allison Pineau, puis sur un double arrêt sur Méline Nocandy et Chloé Valentini.

C'est finalement la Brestoise Alicia Toublanc, sur son aile droite, qui a donné l'avantage à l'entame des cinq dernières minutes (22-21), pour ne plus laisser les Danoises repasser devant. La parade de Toft sur une contre-attaque de Coralie Lassource n'a fait que retarder l'échéance fatale pour de valeureuses Danoises, qui prennent date pour l'avenir.

Cléopâtre Darleux, entrée en jeu pour la seconde période, a mis l'ailière gauche Laerke Pedersen en échec et scellé la victoire au bout du suspense, alors que le mur tricolore a dû fournir un dernière effort, sur un coup franc après le buzzer, avant de laisser éclater sa joie.

"On est allé la chercher avec les tripes, avec le mental. On n'a pas fait notre meilleur match de la compétition, mais le résultat est là, on est en finale. C'est le plus important", s'est réjoui Coralie Lassource.

<p>La défense des Bleues a muselé les attaquantes danoises en demi-finale du Mondial à Granollers, le 17 décembre 2021</p>

La France reste ainsi invaincue en demi-finale de Mondial, et vivra une sixième finale après 1999 (argent), 2003 (or), 2009 (argent), 2011 (argent) et 2017 (or).

Les joueuses d'Olivier Krumbholz entretiennent avec ce succès l'espoir de réaliser un doublé international en l'espace de quatre mois après un sacre olympique, que seules les Danoises (1996) et les Norvégiennes (2008) sont parvenues à réaliser par le passé (un doublé JO-Euro à l'époque).

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.