Incidents Paris FC/Lyon: l'OL interdit de déplacements ses groupes de supporters "jusqu'à nouvel ordre"

AFP
<p>Affrontements entre supporters lors du 32e de finale de Coupe de France entre le Paris FC et l'Olympique Lyonnais (OL) le 17 décembre 2021 à Paris</p>

L'Olympique lyonnais a annoncé interdire à ses groupes de supporters de se déplacer pour les matches à l'extérieur samedi, au lendemain de nouveaux incidents en tribunes lors du match de Coupe de France disputé par le club sur la pelouse du Paris FC.

"Plus que jamais, nous devons éradiquer ces phénomènes de hooliganisme et bannir tous ceux qui sont ennemis, par leurs actes, du football, mais aussi des clubs dont ils se revendiquent. Dans ce contexte, jusqu'à nouvel ordre, et jusqu'à ce que la lumière soit faite sur l'identification des auteurs (des débordements vendredi, NDLR), l'Olympique Lyonnais décide d'interdire de déplacement les groupes de supporters pour les matchs à l'extérieur", écrit l'OL dans un communiqué.

Vendredi, le 32e de finale de Coupe entre les Lyonnais et le club de Ligue 2 au stade Charléty de Paris a été définitivement interrompu, alors que le score était de 1-1 à la mi-temps, après des affrontements en tribunes.

Après des jets de fumigènes aux abords du parcage lyonnais, des bagarres ont éclaté et des mouvements de foule ont alors eu lieu, entraînant le déploiement de forces de l'ordre venues prêter main forte aux stadiers.

Des spectateurs de la tribune proche des incidents sont alors descendus sur la pelouse pour s'éloigner, empêchant la rencontre de continuer.

Le football français est gangrené depuis le début de la saison par les violences en tribunes. Jeudi, une réunion interministérielle a débouché sur l'annonce de mesures, dont l'installation de filets de sécurité dans les stades de L1 et L2 et un protocole précisé pour l'arrêt des rencontres en cas d'incidents.

Mercredi, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a été sanctionné de cinq matches de suspension ferme pour s'en être pris verbalement à l'arbitre lors du match contre Marseille, interrompu après un jet de bouteille en plastique contre le Marseillais Dimitri Payet.

Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a qualifié samedi les incidents lors de Paris FC-Lyon d'"intolérables" et estimé que "les fauteurs de troubles" devaient être "chassés des enceintes sportives.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.