Le pass sanitaire en entreprise pourrait être inclus dans le texte sur le pass vaccinal, selon Attal

AFP
<p>Le porte-parole du gouvernement à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, à Paris, le 15 décembre 2021</p>

Le gouvernement décidera, ou pas, d'inclure le pass sanitaire en entreprise dans le texte sur le pass vaccinal après avoir rencontré les élus locaux et les groupes parlementaires mardi après-midi, a indiqué son porte-parole Gabriel Attal.

"On va en parler aujourd'hui, avec les élus locaux, avec les groupes parlementaires", et "on prendra une décision à l'issue de le mettre ou pas dans le texte de loi" transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, a-t-il indiqué sur France 2, en référence à ce texte que le gouvernement souhaite voir adopté d'ici fin janvier.

Il a fait valoir qu'"il y aura une discussion parlementaire de toute façon".

Il a rappelé que les concertations menées lundi entre la ministre du Travail Elisabeth Borne et les partenaires sociaux, "qui ne sont pas enthousiastes" concernant un pass au travail, ont permis de dégager "une forme de consensus autour de la nécessité du télétravail", mais qu'il n'y a "en revanche pas vraiment de consensus autour d'un pass sanitaire en entreprise".

Il a néanmoins souligné l'intérêt d'une telle mesure: "l'objectif, c'est d'inciter le plus possible à la vaccination parce qu'on voit quand même que c'est notre meilleur outil face à la progression de l'épidémie".

Elisabeth Borne avait indiqué lundi à l'AFP à l'issue des concertations avec les partenaires sociaux que "rien n'est acté à ce stade", en précisant que la mesure "supposerait une disposition législative".

"On préférerait éviter d'en arriver là, mais la vérité c'est qu'on ne va sans doute pas y échapper", a pour sa part estimé sur France Inter mardi le président LREM de la commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale, Roland Lescure, à propos du pass en entreprise.

S'il a dit "comprendre" que les partenaires sociaux soient "frileux", il a mis dans la balance "le risque" d'un reconfinement, et la nécessité de "tout ce qui peut nous rassurer quand on va travailler".

Roland Lescure a dit espérer que le débat parlementaire "viendra assez vite", pour discuter des "modalités de contrôle" du pass, des "sanctions potentielles" et de "qui les paie".

<p>Evolution en France du nombre de nouveaux cas, hospitalisations, entrées en soins critiques et décès, totaux et tendances pour ces quatre indicateurs, au 20 décembre</p>

"Le vrai défi dans les entreprises c'est de mettre en place à la fois une responsabilisation collective et une confiance entre les différents employés", a-t-il estimé, s'affichant optimiste: "de la même manière que (l'instauration du pass sanitaire, NDLR) s'est bien passée dans les restaurants, ça va bien se passer dans l'immense majorité des entreprises".

Concernant la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal, le Premier ministre Jean Castex reçoit mardi des représentants des élus locaux et les présidents des groupes parlementaires pour parvenir à une entrée en vigueur "rapide", a par ailleurs souligné Gabriel Attal.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.