Nucléaire: l'EPR finlandais a démarré après 12 ans de retards

AFP
<p>L'EPR d'Olkiluoto 3 en octobre 2016 à Eurajoki, en Finlande</p>

Le réacteur nucléaire EPR d'Olkiluoto en Finlande a démarré cette nuit pour la première fois, a annoncé mardi l'exploitant de la centrale, douze ans après la date de mise en service prévue initialement.

Après le démarrage à 03H22 locales (01H22 GMT)du réacteur construit par le groupe français Areva, la production d'électricité doit commencer à environ 30% de la puissance en janvier, avant une mise en service normale en juin, indique l'énergéticien finlandais TVO dans un communiqué.

"Le moment du démarrage a été historique. La dernière fois qu'un réacteur a été lancé en Finlande remonte à il y a plus de 40 ans, et même en Europe cet évènement remonte à environ 15 ans", souligne l'exploitant de la centrale d'Olkiluoto, en référence au lancement d'un réacteur en Roumanie en 2007.

Au terme de ce chantier lancé en 2005 dans le sud-ouest de la Finlande, devenu pour Areva un chemin de croix miné par les retards et les dérives financières, l'EPR finlandais va devenir le plus puissant réacteur en opération en Europe.

Avec une capacité de production de 1.650 mégawatts, il doit fournir environ 15% de la consommation du pays nordique.

"Ce moment restera pour toujours comme la démonstration de la persistance de notre travail pour mettre en service notre nouveau réacteur", a déclaré Marjo Mustonen, vice-président de TVO, saluant "la plus grande contribution de la Finlande pour le climat".

Après le chargement du combustible dans le réacteur en mars, le gendarme finlandais du nucléaire avait autorisé le démarrage du réacteur la semaine dernière.

Conçu pour relancer l'énergie nucléaire après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, notamment grâce à une considérable structure de béton, l'EPR a rencontré d'importants problèmes de construction, notamment en Finlande et à Flamanville en France.

Seuls deux réacteurs EPR étaient jusqu'à présent entrés en fonctionnement dans le monde, ceux de la centrale de Taishan en Chine. Leur construction avait débuté après celle d'Olkiluoto-3, premier réacteur nucléaire à avoir été commandé dans l'Union européenne depuis Tchernobyl.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.