Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

AFP
<p>Fabrication de masques anti-Covid en coton à Ahmedabad, en Inde, le 24 décembre 2021</p>

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Foyer chinois de Xi'an : des politiques locaux sanctionnés -

Vingt-six responsables politiques ont été sanctionnés en Chine pour n'avoir pas su empêcher un foyer de Covid dans la grande ville de Xi'an (nord), dont les 13 millions d'habitants sont confinés à la suite de nouvelles contaminations, a indiqué vendredi l'agence disciplinaire nationale.

La Chine a maîtrisé avec succès l'épidémie sur son sol et n'a enregistré que deux morts en un an et demi. Elle reste toutefois mobilisée pour éviter tout foyer d'envergure avant les JO d'hiver de Pékin en février. Les fonctionnaires chinois n'ayant pas réussi à contenir l'épidémie dans leur province ou leur ville sont régulièrement réprimandés voire limogés.

- Equateur : vaccination obligatoire dès 5 ans, première mondiale -

La vaccination contre le Covid-19 a été déclarée obligatoire en Equateur dès l'âge de cinq ans, une première mondiale pour ce groupe d'âge, a annoncé le ministère de la Santé.

Jusqu'ici, seule une poignée de pays ont rendu obligatoire la vaccination.

- Le Maroc prolonge la fermeture de ses frontières aériennes -

Le Maroc a prolongé vendredi jusqu'à fin janvier la fermeture de ses frontières aériennes, en vigueur depuis le 29 novembre, pour lutter contre la propagation du variant Omicron. Cette fermeture devait initialement expirer le 31 décembre.

- Doses de rappel : ajustements en France et aux Pays-Bas -

Face à la cinquième vague de l'épidémie, la Haute autorité de santé (HAS) en France a recommandé que la dose de rappel de vaccin puisse être réalisée à partir de trois mois après la dernière injection, au lieu de cinq actuellement. Le gouvernement s'apprête à réduire ce délai à 4 mois.

Aux Pays-Bas soumis à de strictes restrictions sanitaires, le Premier ministre Mark Rutte a reconnu des "fautes" dans la gestion de la crise sanitaire. Selon lui, la campagne de rappel de vaccination "aurait pu commencer plus tôt".

- Guadeloupe: le Conseil régional occupé -

Des manifestants du collectif antipass sanitaire ont fait irruption jeudi dans l'hémicycle du Conseil régional de la Guadeloupe pour y passer la nuit, ce qui a été condamné par l'ensemble de la classe politique de cet archipel français des Antilles secoué par une crise sociale née d'une opposition à l'obligation vaccinale pour les soignants et les pompiers.

Les manifestants, qui se disent prêts à "passer Noël sur place", demandent à l'Etat de se joindre à la table des négociations, interrompues depuis deux semaines. "L'Etat ne négociera pas pour abroger une loi de la République votée au parlement", a prévenu le gouvernement.

- Plus de 5,38 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5.385.564 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11h GMT.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis (815.423), le Brésil (618.228), l'Inde (478.133) et la Russie (302.369).

Rapporté à la population, les pays où l'épidémie a fait le plus de ravages sont le Pérou, la Bulgarie et la Bosnie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

burx-jba/cds/clr

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.