Pour Noël, Biden vante l'"immense courage" des Américains face à la pandémie

AFP
<p>Le président américain Joe Biden et son épouse Jill Biden avec leur nouveau chien Commander, s'adressent à des soldats en poste à l'étranger pour Noël, depuis la Maison Blanche à Washington, le 25 décembre 2021</p>

Pour son premier Noël à la Maison Blanche, Joe Biden a loué samedi "l'immense courage" des Américains face à la pandémie notamment, et les a appelés à chercher "la lumière" et l'unité dans les épreuves.

"Cette année, nous avons vu l'immense courage, force, résilience et détermination de tous ceux d'entre vous qui soignent, réconfortent, enseignent, protègent et servent le pays de grande ou petite manière", écrit le président américain dans un message également signé par son épouse Jill Biden, à l'occasion de la fête chrétienne.

"Vous démontrez, encore et encore, que nos différences sont précieuses et nos similitudes infinies", déclare encore le démocrate, à la tête d'un pays profondément divisé sur une multitude de sujets.

"Nous prions pour la promesse de l'Evangile, celle de trouver la lumière dans les ténèbres, ce qui est peut-être l'entreprise la plus américaine qui soit", lit-on encore dans ce message de Joe Biden, fervent catholique.

Joe Biden et Jill Biden, accompagnés de leur nouveau compagnon à quatre pattes, un chiot berger allemand portant le nom martial de "Commander", ont aussi participé à un entretien virtuel avec des militaires.

"En tant que commandant en chef, je voulais saisir cette occasion de vous dire merci, merci, merci. C'est une maigre compensation pour ce que vous manquez", à savoir passer les fêtes en famille, a dit Joe Biden, face à des écrans sur lesquels apparaissaient des soldats se trouvant au Qatar et au Bahreïn, en Roumanie et dans le Colorado.

"Vous êtes la colonne vertébrale en acier de cette nation", a encore dit le président, rappelant que son fils Beau, décédé en 2015, avait été déployé en Irak, tandis que Jill Biden a évoqué son père, qui a servi dans la Navy pendant la Seconde guerre mondiale.

Le couple présidentiel, confronté à une Amérique lasse de la pandémie et frustrée par une poussée d'inflation, a particulièrement mis l'accent cette année sur les traditions de fin d'année, qu'il s'agisse de gracier une dinde pour Thanksgiving ou de couvrir la Maison Blanche de décorations.

Mais Joe Biden n'en a pas moins été rattrapé vendredi par le climat politique particulièrement aigre aux Etats-Unis.

Lors d'un échange téléphonique badin avec une famille à propos du père Noël, un interlocuteur lui a lancé "Let's go Brandon", une formule codée populaire chez les partisans de l'ancien président Donald Trump, qui signifie en réalité "Fuck Joe Biden" ("Biden, va te faire f...").

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.